logo Le moteur de recherche de la télé

Cancer du sein : la vie avant tout


diffusion le mercredi 13 février 2019 à 22h40 sur France 2

capture
– Oui. Et malheureusement, ce ne sera pas possible.
– Pourquoi?
– A cause des traitements qu'elle a toutes les 3 semaines.
capture
– Ça perturbe la fécondité?
– Oui et ça peut aussi perturber le foetus. Donc peut-être qu'on envisagera plus tard d'autres possibilités, on verra.
– Docteur, c'est irréversible, les problèmes de fécondité?
– De ce que je comprends, elle a un cancer qui n'était pas localisé et pour lequel on est obligé de continuer les traitements avec des traitements aujourd'hui hyper efficaces. Il y a eu des progrès absolument majeurs dans les 15 dernières années. Ces traitements-là n'existaient pas il y a 10 ans. Aujourd'hui, on peut recevoir ces traitements pendant longtemps et contrôler la maladie pendant longtemps, vivre avec alors qu'il y avait des métastases au départ. Mais pour l'instant, on ne peut pas dire qu'à un moment, elle sera guérie dans cette situation-là. On sait qu'elle peut vivre... J'ai des patientes dans cette situation qui reçoivent des médicaments depuis 12 à 15 ans, parfois. Peut-être que dans quelques années, on pourra...
– Dans certains cas, on peut préserver la fécondité des femmes malgré ces traitements?
– Oui, bien sûr. Quand on a un cancer du sein localisé et qu'on va avoir un traitement circonscrit, après quelques années, on pourra faire une grossesse sans problème. Là, c'est un peu différent. Elle pourrait faire une grossesse si le traitement n'était pas encore en place. Aujourd'hui, chez les femmes jeunes, on essaye de toujours préserver la fécondité pour être certain ou mettre toutes les chances de notre côté que les femmes, si elles ont envie, puissent avoir des enfants. C'est hyper important.
capture