logo Le moteur de recherche de la télé

Cancer du sein : la vie avant tout


diffusion le mercredi 13 février 2019 à 22h40 sur France 2

capture
– Oui.
– Ça vous aide? Ça fait du bien.
– Une psychologue?
– Un psychiatre. Je pense que c'est très important.
capture
– Car il y a des choses On ne peut pas tout se dire. Ce n'est pas possible. Comme là, en regardant cette émission, elle va savoir que ça m'est arrivé de pleurer seul dans mon garage. On cache des choses. On protège. C'est aussi ça, l'amour. On se protège mutuellement.
– Peut-être une 1re réaction, docteur, à ces 2 témoignages très forts que vous êtes habituée à entendre car vous connaissez parfaitement ces histoires et ces patientes. On entend souvent parler de rémission quand on parle de malades du cancer. Ça veut dire quoi, d'abord? Cette rémission Peut-on guérir définitivement d'un cancer?
– Il y a beaucoup de problèmes de mots dans cette maladie. Déjà, le mot cancer. Le mot rémission est un mot que les médecins utilisent quand ils n'osent pas encore dire que les personnes sont guéries.
– Ça veut dire en voie d'amélioration?
– Ça veut dire que toute la maladie a totalement disparu ou est complètement contrôlée et on a des chances majeures qu'elle ne revienne jamais. Ou alors on a des chances majeures qu'elle reste contrôlée pendant longtemps. Il y a des situations différentes. Globalement, il y a beaucoup de lutte pour se dire que les médecins doivent faire des d'entendre parler de guérison. On commence à oser le dire après quelques années, souvent au-delà de 5 ans.
– C'est-à-dire qu'on peut guérir définitivement d'un cancer.
– Mais oui. La plupart des femmes guérissent C'est hyper difficile de vivre des années sans qu'on vous dise que vous êtes guérie. Les mots comptent toujours. Les médecins n'utilisent pas toujours les bons mots, on est bien d'accord là-dessus.
– C'est ce que racontait madame. Ça vous fait réagir, cette manière d'annoncer le cancer à une patiente...
capture