logo Le moteur de recherche de la télé

JT, journal télé, informations

Journal 20h00


diffusion le mercredi 13 février 2019 à 20h00 sur France 2

capture
–  Il y a des filières dans lesquelles les choses peuvent être améliorées, je pense en particulier à la filière de la viande. C'est probablement celle sur laquelle nous pouvons encore faire des efforts pour améliorer la situation.
– Industriels et grande distribution ont encore 2 semaines pour parvenir à des accords sur les prix et mieux rémunérer les agriculteurs.
– A.-S.Lapix: Il n'y aura plus un hôpital, mais 3 types d'hôpitaux avec des compétences distinctes. Ce matin, A.Buzyn a présenté son projet de loi santé en Conseil des ministres. Il instaure cette organisation avec, au sommet, les CHU, les hôpitaux universitaires spécialisés. Ensuite, on retrouve les hôpitaux intermédiaires, où on pratique la chirurgie et, enfin, les hôpitaux de proximité. A quoi pourraient ressembler ces établissements?
– Bonjour, madame. Qu'est-ce qui vous est arrivé?
– Petit tour aux urgences pour cette touriste. Transportée par les pompiers, c'est à la polyclinique de Thann qu'elle va être prise en charge.
capture
– J'étais au ski. Je me suis fait percuter par un jeune skieur alors que j'étais à l'arrêt.
– C'est typiquement le genre de patients que nous recevons à la polyclinique, une patiente accidentée sur une piste de ski. A priori, elle a un traumatisme de la jambe et un traumatisme facial sans gravité.
– A Thann, 8000 habitants, on ne traite pas les urgences vitales. Depuis un an et demi, le service n'ouvre que le jour, de 8h30 à 20h30, pour accueillir les patients souffrant de petites pathologies. Une offre de soins plus limitée, mais une attente réduite.
– Bonne nouvelle. Il n'y a rien de cassé, même pas le nez.
– En 45 minutes, le diagnostic de la skieuse est établi. Elle pourra rentrer chez elle.
– La rapidité qu'on peut avoir, c'est que les gens sont déjà triés au départ par le Samu.
– Dans ce service, le docteur M.Beurrier est le seul urgentiste.
– On arrive ici, Ici, la salle de sutures.
– Un plateau technique limité qui a contraint le service à évoluer.
– Ça permet d'éviter les transferts en ambulance, de l'inconfort pour le patient et des coûts.
capture