logo Le moteur de recherche de la télé

Météo 2


diffusion le mercredi 13 février 2019 à 19h47 sur France 2

capture
– Toujours ces quelques nuages autour du golfe du Lion. Samedi, on va voir l'arrivée d'une petite perturbation, essentiellement des nuages le long des côtes de la Manche. Elle devrait nous donner quelques pluies faibles sur la Bretagne. Un ciel plus nuageux va se dessiner dans le Sud. Direction l'outre-mer. Nous allons retrouver des températures élevées et quelques coups de tonnerre du côté de la Guyane.
capture
– A.-S.Lapix: Bonsoir. Merci d'être avec nous. Voici les titres de ce journal: la taxe carbone peut-elle revenir? Honnie par les "gilets jaunes", sa hausse avait été supprimée en décembre. Des députés de tous bords réclament son retour, à condition qu'elle ne serve qu'à financer la transition écologique. La révolution aura bien lieu dans la fonction publique. Le gouvernement veut réformer le statut des fonctionnaires en incitant les salariés à vie à partir et en recrutant des contractuels. A.Juppé rejoint le Conseil constitutionnel. C'est une surprise. Il devrait annoncer sa démission de la mairie de Bordeaux dès demain. Il met fin à 40 ans de carrière politique.
Ils étaient les 1ers soutiens d'E.Macron. Que pensent et que veulent les patrons? A la veille d'une rencontre avec le président, nous entendrons leurs contributions au grand débat. Comme la France, l'Allemagne chasse les fraudeurs des arrêts-maladies. Vous le verrez, les méthodes sont plus expéditives. Les mutuelles n'hésitent pas à faire appel à des détectives privés. Supprimée en catastrophe en décembre, la taxe carbone va-t-elle faire son retour? 86 députés de différents groupes politiques le réclament face à l'urgence climatique. En revanche, ils plaident pour une taxe dont l'intégralité du produit irait à la transition énergétique. Ce retour de l'épouvantail des "gilets jaunes" est loin de susciter l'enthousiasme, au sommet de l'Etat.
– Le retour de la taxe carbone... Vu depuis les grands débats qui ont lieu dans tout le pays depuis un mois, comme ici, près de Nice, c'est un épouvantail. Parler de fiscalité et de transition écologique, pourquoi pas, mais il y a visiblement
capture