logo Le moteur de recherche de la télé

Affaire conclue, tout le monde a quelque chose à vendre


diffusion le mercredi 13 février 2019 à 17h05 sur France 2

capture
– Sophie Davant : Il est à quel niveau?
– Helen Hessel : Sur le côté gauche. A droite, vous avez la tête de Minerve, et à gauche, vous avez "EP" dans un losange.
– Sophie Davant : Je l'ai vu. Dingue!
– Helen Hessel : Emile Puiforcat était un orfèvre de la fin du XIXe siècle. Puiforcat, ils sont connus car c'est une lignée d'orfèvre. Le plus célèbre, c'est Jean Puiforcat qui a travaillé notamment à l'époque Art déco, dans les années 30-40. Emile Puiforcat, c'est le fondateur. A la fin du XIXe, il a réalisé des choses de très belle qualité. Vous avez dit que c'était des cuillères à dessert. Ce n'est pas n'importe quel dessert. Ce sont des cuillères à glace, précisément. Comment on les reconnaît? Déjà, elles sont légèrement plates. Vous avez un rebord qui remonte et, là, un bord plat. Ça va vous permettre, quand vous êtes droitier... Ce n'est pas fait pour les gauchers.
– Sophie Davant : Vous êtes gaucher, en plus?
capture
– Helen Hessel : J'ai tous les défauts. Quand vous êtes droitier, vous pouvez couper votre glace, si elle n'est pas très bien fondue.
– Roseline: Je ne pensais pas...
– Helen Hessel : Si, ça existe. Au XIXe siècle, on a inventé toutes sortes de couverts, dont ces couverts à glace. Le procédé industriel pour fabriquer de la glace a été inventé autour des années 1860. Dans les années 1880, c'était très chic sur les tables dans les familles bourgeoises. Voilà un bel exemple d'orfèvrerie de la fin du XIXe avec un décor caractéristique de l'époque. C'est très chargé, avec des fleurs et des feuillages.
– Roseline: C'est ce qui m'avait plu.
– Helen Hessel : Sur le cuilleron, vous avez des motifs gravés qui reprennent ces fleurs.
– Sophie Davant : Sur le...
– Helen Hessel : Le cuilleron. Vous avez également un monogramme sur la spatule. Vous ne l'aviez jamais vu?
– Roseline: Je ne savais pas trop si c'était un monogramme ou si ça faisait partie du décor.
– Helen Hessel : Vous avez les lettres A et L, les initiales du propriétaire de cette orfèvrerie.
– Sophie Davant : Il y a des collectionneurs?
capture