logo Le moteur de recherche de la télé

Affaire conclue, tout le monde a quelque chose à vendre


diffusion le mercredi 13 février 2019 à 16h15 sur France 2

capture
– J.Duvillard: Pour moi, c'est un peu élevé, mais on a 2 pièces coup de coeur. Ce sont ces deux-là qui ont le plus de valeur. 100 euros pour celui-ci, ça me paraît défendable. Autant pour celui-là, même s'il est plus courant... C'est un objet qui, esthétiquement, aujourd'hui, se met n'importe où dans un appartement. Il a le look et il évoque le développement du rock'n'roll. C'est contemporain de ce développement. C'est l'arrivée du jazz, le rock en Europe, à Paris... Ce sont ces micros-là qui diffusent et reçoivent les commentateurs et les vedettes sur scène. Sur le marché, je pense que 220 euros, pour l'ensemble, c'est cohérent.
– Sophie Davant : 220 euros, voici l'estimation de Jérôme. Qu'achèterez-vous avec cette somme?
– Bruno: Je vais réparer ma voiture.
– Sophie Davant : Voici le passe. Merci d'être venu nous voir. La salle des ventes est devant vous.
– Bruno: Merci. L'expertise s'est bien déroulée. En ce qui concerne l'évaluation du lot de micros par l'expert, c'est correct, mais c'est toujours en dessous de ce que, nous, on estime. Je vais insister sur l'authenticité et l'historique de chaque micro pour pouvoir intéresser les acheteurs.
– Bruno va-t-il pouvoir réparer sa voiture grâce à la vente de ses micros? Réponse dans quelques minutes. Retrouvons d'abord Henri, venu se séparer d'un vase estimé à 300 euros. Les acheteurs vont-ils avoir un coup de coeur pour cet objet?
capture
– Austin Morel : Bonjour.
– Henri: Bonjour.
– Austin Morel : Vous vous appelez comment?
– Henri: Henri.
– Austin Morel : Vous venez d'où?
– Bruno: De la région bordelaise, Beychac-et-Cailleau.
– Austin Morel : Vous êtes venu avec ce joli Verre Français.
– Bruno: Oui.
– Austin Morel : Racontez-nous l'histoire de votre vase.
– Bruno: C'est mon grand-père qui m'en a fait cadeau. Ça fait plus de 20 ans que je l'ai à la maison. Pour moi, il n'est pas à sa place.
– Juliette Cohen : Je partage votre point de vue!
– Bruno: Il ne ressort pas. Il est dans un pied de guéridon, dans un bureau. Pour moi, il n'a pas la valeur qu'il devrait avoir. C'est pour ça que je suis là aujourd'hui.
capture