logo Le moteur de recherche de la télé

Ça commence aujourd'hui


diffusion le mercredi 13 février 2019 à 13h55 sur France 2

capture
– Mohammad: Au moment où j'ai ramassé le ballon et où je le lui ai tendu. Ce n'était pas un coup de foudre, mais le sourire en a dit beaucoup.
– Félix Bollaert : Vous vous êtes dit que cette femme allait être déterminante.
– Mohammad: Dans notre vie de FaceTime... Je lui ai dit: "Tu as craqué pour quelqu'un de moche." Le seul moment où j'étais beau, c'était avant le spectacle. J'étais maquillé, bien pris en charge, coiffé, bien habillé. Sinon, j'étais moche.
– Félix Bollaert : Vous n'êtes pas moche du tout. Pourquoi dites-vous ça? Vous n'étiez pas sûr de vous.
– Mohammad: Je sortais d'histoires très compliquées, 3 ans de divorce... Je ne voulais pas m'engager dans une histoire de longue durée, et surtout dans les clubs de vacances.
– Félix Bollaert : Vous n'aviez pas le droit d'avoir des relations avec des clientes. Il ne faut pas que ça se sache.
capture
– Mohammad: Voilà.
– Félix Bollaert : Je suis en février. Vous êtes sûrs de votre amour. Vous vous retrouvez, le film, l'aéroport, la magie... Entre envisager une vie à deux et se retrouver magnifiquement, il y a quand même un monde.
– Chloé: On met cartes sur table. Je lui dis que je ne viendrai jamais vivre à Maurice. S'il faut que ça se passe...
– Félix Bollaert : C'est lui qui doit venir.
– Chloé: Oui.
– Félix Bollaert : Vous aviez envisagé de venir vivre à Paris ou en France?
– Mohammad: Dans les nombreuses discussions qu'on a eues, en dehors de se dire qu'on se plaisait, on a beaucoup discuté. Ça nous a beaucoup aidés. On a beaucoup parlé de notre vie, de ce qu'on voulait être de nos vies personnelles, pas professionnelles.
– Chloé: Il m'a dit: "S'il y en a un des deux, ce sera moi."
– Félix Bollaert : Pour vous, il y avait une autre condition.
– Chloé: J'avais 35 ans. Je rêvais d'être maman depuis je ne sais pas combien d'années. "Si tu ne te vois pas papa dans les années qui viennent, on laissera tomber."
– Félix Bollaert : Ça ne valait pas le coup. C'était une priorité. Vous vous sentiez de devenir papa?
– Mohammad: J'ai toujours voulu avoir des enfants, mais pas aussi jeune.
capture