logo Le moteur de recherche de la télé

Ça commence aujourd'hui


diffusion le mercredi 13 février 2019 à 13h55 sur France 2

capture
– On sort de l'église, à la fin de la cérémonie, et on discute avec la petite-fille de Josette. C'est elle qui nous avait fait l'état des lieux de la maison. Là, quand le cercueil descend de l'église, je vois un homme avec sa barbe. Je ne le vois pas de suite, je vois d'abord la barbe. Je fais: "Waouh!" Il y a un homme.
– F. Bollaert: Juste avec la barbe?
– Lyssia: Oui. C'était l'opposé de ma première relation.
– Félix Bollaert : Il était imberbe?
– Lyssia: On va dire ça. Mais j'ai toujours aimé cette barbe.
capture
– Félix Bollaert : Ce côté hipster... La barbe bien coupée, c'est assez sexy. Et vous avez flashé sur lui.
– Lyssia: Je le vois. Ma mère parlait avec Fabienne. Je le regarde... Coup de foudre. Je n'ai pas pu expliquer ce qui se passait. J'étais bloquée sur lui. Plus rien ne se passait autour.
– Félix Bollaert : A un enterrement. Tout le monde pleure et vous êtes aux anges.
– Lyssia: C'est ça. Il a fallu que je parte pour aller chercher ma grande à l'école. Je l'ajoute sur les réseaux sociaux. Il m'envoie un message. Il me dit: "On se connaît?" Je lui réponds: "Non, mais je tenais à m'excuser. Je n'ai pas pu aller au cimetière. Il fallait que je prenne soin de ma maman aussi."
– Félix Bollaert : vachement...
– Lyssia: Je reviens chez ma mère, qui était très triste. Je lui parle de Pierre. "Tu sais, il y avait un homme barbu. Tu le connais?" Elle me parle un petit peu de lui. Elle me dit que c'est le petit-fils de Josette. Ça n'a pas été très simple pour lui. "Tu connais son vécu?" Elle me dit qu'elle ne peut pas m'en parler car c'est une promesse. Josette et ma mère discutaient. Pour le respect de la mémoire de Josette, elle ne voulait pas raconter l'histoire de Pierre comme ça. Au bout de 4 jours, il poste une photo avec sa fille.
– Félix Bollaert : Vous aviez vous-même un enfant.
– Lyssia: Oui. Je lui envoie un message. "Je ne savais pas que tu avais une fille." Il me répond qu'il ne l'affiche pas. On se met à discuter. On parle de tout, de rien, de nos vies de parents célibataires.
– Félix Bollaert : 300 messages parjour?
– Lyssia: Non, 150, on va dire.
capture