logo Le moteur de recherche de la télé

C'est au programme


diffusion le mercredi 13 février 2019 à 10h00 sur France 2

capture
– On est allés à l'hôpital Béclère, voir quelles réponses on apporte à ces femmes. Et il y a beaucoup d'espoir.
– Beaucoup.
– Etre maman après la maladie, c'est une des spécialités de ce centre où a eu lieu la 1re fécondation in vitro française. Ici, on reçoit plusieurs centaines de femmes par an. Comme Julie, qui espère avoir un bébé après son cancer: un lymphome.
– L'année 2019 était celle où je devais être maman et tomber enceinte mais le cancer est arrivé et a occupé toute la place. Tout s'est effondré. Ça repousse de 5 ans. C'est le temps qu'il faut pour une guérison totale. Voilà. Que le cancer soit parti, si bien sûr, il ne revient pas.
capture
– Une grossesse est envisageable 2 à 5 ans après la guérison, grâce à différents traitements.
– Après examens, on a 3 possibilités. La congélation d'ovules ou d'embryons après stimulation ovarienne, l'autre grande technique c'est la congélation de tissus ovariens, une chirurgie dans le but ultérieur de pouvoir retransplanter ces fragments qui ont été prélevés. On a aussi des traitements médicaux qui protègent ces femmes en cours de chimiothérapie.
– Cette patiente, après un cancer, a eu une petite fille grâce à une congélation ovarienne. Son médecin est rassurant en cas de 2e grossesse.
– Après les traitements du cancer, on n'a pas de sur-risque d'avoir un enfant malformé par rapport aux femmes qui n'auraient pas eu de chimio ou de radiothérapie.
– Aujourd'hui guérie, Agathe a souffert d'un cancer il y a 5 ans. Elle vient d'être maman, preuve que la médecine de la fertilité l'a aidée, elle et son mari, frappé lui aussi par la maladie.
– Mon mari a eu un cancer à 20 ans. Ses spermatozoïdes avaient été congelés et on a pu faire une FIV en utilisant mes ovules congelés et ses spermatozoïdes congelés. Et ça donne notre petite Axelle. Sa naissance va nous aider à passer à autre chose. Potentiellement, on aimerait avoir un 2e enfant par la suite.
– Ça fait plaisir.
– Je voulais remercier le Pr Michaël Grynberg qui a nous permis de faire ce sujet.
capture