logo Le moteur de recherche de la télé

Télématin (suite)


diffusion le mercredi 13 février 2019 à 8h10 sur France 2

– Ça faisait longtemps que je ne l'avais pas dit, Directeurs artistiques, designers... Nous sommes allés dans leur studio.
– J.-F.Dingjian: Cette marque de luminaire est venue nous chercher il y a maintenant C'est une entreprise qui date Il y a une longue histoire. C'est vraiment en partant de ses savoir-faire et de sa manière de penser et de produire qu'on intervient de manière assez chirurgicale. Ils se sont dit qu'il était intéressant de voir comment des designers, dans une entreprise qui a une vocation "industrielle", peuvent ramener une dimension plus domestique et une vision de la création.
– E.Chafai: Avec des gammes de produits qui sont faits pour ce marché, une communication, un travail sur la photographie, le graphisme.
– Dans cette entreprise de luminaires, ils sont donc intervenus comme directeurs artistiques. Nos industriels comprennent de plus en plus que le design et les designers représentent une vraie valeur ajoutée.
– J.-F.Dingjian: Ça génère de l'économie et ça va bien au-delà de l'idée de dessiner un nouvel objet, comme ça, qui n'aurait pas de fondement.
– Designers industriels, mais pas que. Ils se frottent également au travail plus expérimental.
– E.Chafai: On essaie toujours d'avoir un temps dans notre travail qui est celui des projets de recherche, que ce soit pour des galeries... Ça se fait souvent avec des artisans d'art. Il y a aussi les centres de recherche comme le Cirva. On a mené un projet de recherche autour du soufflage du verre. On en a eu un certain nombre comme ça, dans l'année. qui est un travail de création. Ensuite, tout ça se nourrit, aussi bien l'industrie qui vient nourrir la recherche que la recherche qui vient nourrir l'industrie. Pour nous, c'est une continuité.
– Ce duo de designers représente cette touche française qui a toujours le vent en poupe. Graal dans leur carrière: cette aventure au Musée des Arts décoratifs, où ils ont signé le parcours muséal des collections contemporaines.
– J.-F.Dingjian: Ils sont venus nous voir parce que, justement, je pense qu'on a cette capacité à comprendre l'industrie, l'artisanat et la recherche.