logo Le moteur de recherche de la télé

Télématin (suite)


diffusion le mercredi 13 février 2019 à 8h10 sur France 2

– Il faudrait leur demander.
– Charlotte Bouteloup : En 2013, il y avait eu un grand film produit par le même producteur avec F.Cluzet. C'était d'ailleurs le même bateau. Il y a eu aussi ce film avec R.Redford.
– Laurent Bignolas : C'est de la fiction.
– Charlotte Bouteloup : On était habitués à voir des skippers qui faisaient de courtes vidéos de leurs courses. Là, c'est la vérité mais c'est étalonné, monté. Lorsque vous avez redécouvert les images, avez-vous revécu l'expérience? Avez-vous vécu l'aventure sous un autre angle?
– E.Bellion: A chaque fois que je fais une avant-première en France, je la revis. J'ai dû voir le film 80 fois. A chaque fois, je suis en larmes. Je me reconnecte directement. Ce n'est pas un film de voile. C'est sur le cheminement intérieur.
– Laurent Bignolas : Il y a
– E.Bellion: Vous pouvez le prendre comme ça, pourquoi pas. En tout cas, ça a transformé ma vie. Ces images me touchent énormément.
– Laurent Bignolas : Le bateau, c'est un copain. Mais c'est aussi un ennemi. Il fait souffrir.
– E.Bellion: Non.
– Charlotte Bouteloup : Les 11 heures pour réparer le safran... On souffre avec VOUS.
– E.Bellion: Ça faisait partie de l'expérience initiatique. Je suis le disciple et l'océan est le maître. Le bateau fait son job. De temps en temps, il casse. Il ne m'a jamais trahi. Jamais il n'est dur avec moi. Je crois que c'est le bateau qui m'a choisi. C'est lui qui m'emmène. Il est toujours mon ami.
– Laurent Bignolas : Il y a des moments de bonheur. On va avoir une petite illustration. On va parler en même temps. On voit très peu de manoeuvres. Ce n'était pas ça, le film. Ce n'est donc pas un film sur la voile. On ne te voit jamais à la barre. On se demande comment ça fonctionne, ce truc.
– E.Bellion: Sur le Vendée Globe, on est très peu à la barre. On a un gros job à faire, c'est dormir. C'est super compliqué, dans les tempêtes. J'ai voulu montrer la vérité, ce qui se passe.
– Charlotte Bouteloup : Des projections sont faites et ça plaît au grand public. Il y a une grande projection aux Sables-d'Olonne à 17h.
– Laurent Bignolas : Merci de nous amener ce sourire. C'est la fête.