logo Le moteur de recherche de la télé

Télématin


diffusion le mercredi 13 février 2019 à 6h30 sur France 2

–  G.Tournon: A Rotterdam. Les Français... G.Monfils, c'est la seule victoire tricolore du jour. Il a bataillé au 1er tour pour éliminer D.Goffin, le Belge. Le Français était demi-finaliste à Sofia la semaine dernière. Il se débrouille bien. Il a battu le Belge, 21e. P.-H.Herbert, finaliste à Montpellier, avait bien commencé son match face à K.Nishikori, mais le Français sort en 3 manches. Encore un résultat de tennis avec T. Berdych. P.-H.Herbert l'avait éliminé à l'open Sud en demi-finale. Le Tchèque a battu G.Simon. Du volley avec Tours, en blanc. Ils ne peuvent pas accéder aux playoffs. Ils devaient gagner 3 sets à 0, mais ils gagnent 2 sets à 1.
– Laurent Bignolas : Sports d'hiver?
– Grégoire Tournon : Du ski, à Are, en Suède. C'est à suivre sur France Télévisions. L'équipe mixte suisse, avec W.Holdener, entre autres... Elle est à gauche de votre écran. L'Italie complète le podium. La France a été sortie en quarts de finale. Retour en France. On troque les skis pour un vélo, du VTT, à Châtel, en Haute-Savoie. E.Barone est l'homme le plus rapide sur neige avec un vélo. Ceci est une nouvelle discipline qui s'inspire du super-G et de la descente à ski. Ça a été validé par l'Union cycliste internationale pour en faire une Coupe du monde prochainement. 100 m de dénivelé... Des pointes à plus de 80 km/h. Nous avons testé pour "Télématin". Vous verrez ça bientôt.
– Laurent Bignolas : C'est super impressionnant.
– Grégoire Tournon : On n'y va pas sur des pistes qui ne sont pas dédiées à ça.
– Laurent Bignolas : On va mettre un coup de projecteur sur une ONG qui a lancé une opération coup de poing sur un sujet tabou: les menstruations. Pour ça, les influenceuses, qui ont un large rayonnement sur les réseaux, se sont exprimées.
– P.Levêque: C'est un tabou depuis Neandertal. C'est un sujet très compliqué sur lequel les philosophes, les anthropologues et les sociologues ont beaucoup travaillé. Oui, c'est un sujet difficile. Il serait temps d'en parler. Ce que nous avons vu sur le terrain, c'est que ce tabou autour de la question des règles était l'une des principales causes de retrait de l'école des jeunes filles.