logo Le moteur de recherche de la télé

Météo outremer


diffusion le mercredi 13 février 2019 à 1h38 sur France 2

– donc peut-être que la personne est végétarienne, ou du moins a un régime sans viande. On a une certitude que ce n'est pas un faux historique et on a une certitude de correspondance anatomique entre les radios, le descriptif des témoins, et principalement ceux qui ont fait ces prothèses dentaires, et ces prothèses et ces dents observées à Moscou. Ces analyses mises bout à bout nous confirment que les restes examinés sont bien ceux d'Hitler, mort à Berlin en 1945. Et tout ceci détruit définitivement la théorie d'une survie pour cet individu.
– Plus de 70 ans après la fin de la Seconde Guerre mondiale, le dossier Hitler peut se refermer. Les dents stockées à Moscou sont bien les siennes. Pour le morceau de crâne Quant au reste de son cadavre, le KGB l'aurait détruit en 1970. Ses cendres auraient été dispersées en secret par les Soviétiques dans cette rivière marécageuse en Allemagne. Sous-titrage MFP.
– "Infrarouge", c'est fini. Excellente fin de soirée.
– "Gloria était prête depuis tellement longtemps "que lorsqu'elle a pris sa décision, "elle a eu besoin d'à peine 1 h pour tout emporter, "attraper les passeports, les carnets de santé, "le Beretta de son grand amour, choisir deux livres pour Stella, "deux peluches de Loulou ainsi que sa peau de mouton préférée."
– Gloria, c'est une femme, une mère, qui part avec ses enfants. Un jour, elle les embarque, elle quitte la Méditerranée pour les emmener dans la maison de son enfance, dans la forêt. Elle a recours à la forêt parce qu'elle sent ses filles menacées.
– Elle a emporté un Beretta avec elle. Et on sent que, liée à son passé familial notamment, une menace pèse sur elle.
– C'est un personnage qui, dans son amour et son désir de protéger ses enfants, va être dans la tentation qu'on connaît tous, je crois, de les protéger en les contrôlant et en les isolant bien entendu.
– Elle a une force incroyable.
– Oui, c'est une femme très forte. Une femme qui s'est construite aussi parce qu'elle a plus éprouvé la dureté du monde que la solidarité. Ça crée des petits caparaçons.
– Qu'est-ce qui fait que vous aimez cette femme-là ?
– Comme je l'écris, elle est encore la petite fille avec la hache. Quand on est enfant, on a un peu peur des gens, mais ça passe vite, on es