logo Le moteur de recherche de la télé

Le mystère de la mort d'Hitler


diffusion le mercredi 13 février 2019 à 0h35 sur France 2

– Là, j'ai la boîte. Le poids est un facteur déterminant en médecine légale. Et pour évaluer l'âge, voir l'aspect de la vascularisation à l'intérieur de la boîte crânienne. Un examen médicolégal doit être complet : intérieur, extérieur. Là, on est limités à l'extérieur.
– Il est temps, non ? N i co laï, le temps est dépassé depuis 35mn.
– Vous n'avez pas le droit de faire ces analyses. Mettez-vous d'accord avec la direction, mais là, c'est terminé. Peut-être la prochaine fois.
– L'expertise de P. Charlier est stoppée nette. Les 2 archivistes ne veulent pas prendre de risques.
– Comme on dit ici : "Mieux vaut négocier avec le chef."
– Les 2 fonctionnaires ont l'air soulagés. Ils ont été formés au culte du secret sous l'Union soviétique. Ils ne peuvent se résoudre à laisser un médecin légiste étranger consulter leurs archives. C'est un réflexe pour eux. P. Charlier n'a pas pu authentifier le crâne d'Hitler mais il lui reste une chance : l'analyse des dents.undefined
Même dans la Russie d'aujourd'hui, le dossier Hitler reste éminemment politique et entouré de zones d'ombre. Un héritage qui remonte aux pires heures de la dictature stalinienne. Cette histoire secrète, nous allons être en mesure de la dévoiler. Tout a commencé le 2 mai 1945. Berlin vient de demander grâce. En 15 jours de combat, le rouleau compresseur soviétique est venu à bout de la capitale du IIIe Reich. L'Armée rouge a gagné seule. Les Alliés occidentaux sont encore à des centaines de kilomètres. Par dizaines de milliers, des soldats allemands sont capturés. Les Soviétiques se jettent sur eux et leur demandent en allemand : "Où est Hitler ?" Des officiers de la Wehrmacht prétendent qu'il est mort. Il se serait suicidé dans son bunker. Les Russes s'y précipitent et le fouillent. Ils découvrent les cadavres des époux Goebbels en partie calcinés et leurs 6 enfants. Un instant, ils pensent avoir trouvé Hitler. Mais il s'agitjuste d'un civil allemand avec une petite moustache. Le Fuhrer reste introuvable. Ca, c'est la version officielle des Soviétiques. En réalité, dès le 4 mai 1945, le contre-espionnage russe l'aurait découvert mort, brûlé, comme l'attestent ces documents trouvés dans les archives russes.