logo Le moteur de recherche de la télé

Barbapapa

TFou


diffusion le lundi 14 janvier 2019 à 6h25 sur TF1

– Montre-toi !
– En entier !
– Je n'ose pas !
– Mais si, allons ! Ne sois pas timide ! Tu pourras jouer avec les enfants.
– Je suis sûre que tu es un très beau dragon.
– Très beau ? Très beau ? Vous le pensez sérieusement ?
– MAIS OUI ! ALLEZ ! VIENS, DRAGON !
– N'aie pas peur! Tu peux venir! Plus dragon que nous serait inhumain. Ils sont ébahis.
– Dis donc, il est grand !
– Mais très gentil !
– Eh oui ! Le dragon était un adorable dragon. Toute la famille trouva en lui un compagnon de jeu merveilleux.
– Les Octonauts et les pélicans. M. le homard. Laisse-moi examiner ton antenne blessée. Ne t'agite pas ! Ça ne fera pas mal.
– Oh... Merci, Doc !
– Au revoir !
– Mon dernier patient de la journée ! Tu me reçois, Peso ?
– Capitaine ! Il y a un souci ?
– Pas le temps de t'expliquer. Viens au bassin de lancement. Que se passe-t-il,
– Je ne sais pas. Le capitaine m'a paru inquiet.
– Peso, j'ai des oiseaux blessés à l'arrière du Gup. Viens vite ! Gémissements
– Des pélicans !
– Et j'en ai, moi aussi.
– On les a trouvés recouverts de détritus. Ils ont besoin de toi.
– Twick, vide ton atelier. On l'utilisera comme salle d'urgence.
– Pas de problème, Peso.
– Très beau travail ! Ton intervention efficace a sauvé ces pélicans !
– Mais que s'est-il passé ? J'ai jamais vu autant d'oiseaux aussi mal en point !
– C'est terrible, ce qui est arrivé. On a rien vu venir.
– C'était quoi, moussaillon ? Vous avez été attaqués par un monstre répugnant ? Kwazii, ces pélicans ont besoin de repos.
– Non, ne vous en faites pas. Cette histoire mérite d'être racontée. On m'appelle tonton Charlie. Et voici mon équipe de pêche !
– Bonjour, ça va bien ?
– Nous survolions la mer pour notre 1re pêche matinale. C'est alors qu'on a repéré un banc de petits poissons qui allaient nous servir de repas. Bonne pioche, les amis ! leur ai-je dit. Préparez-vous à plonger ! C'est ainsi que nous pêchons, nous, les pélicans. Nous piquons à vive allure et nous conservons le poisson dans la poche de notre bec. Mais cette fois, nous nous sommes bien fait avoir. Ça n'avait rien d'un banc de poissons !