logo Le moteur de recherche de la télé

Le magazine de la santé


diffusion le lundi 14 janvier 2019 à 13h40 sur France 5

capture
–  M.Carrère d'Encausse: C'est un très beau film, très bien joué et réalisé. Ça sort le 23 janvier. On lui souhaite beaucoup de succès. Dans "Allô docteurs", on parlera de l'adénome de la prostate. On verra les signes qui doivent alerter et des possibilités de traitement et de chirurgie.
– Le chirurgien doit désincarcérer la partie centrale de la prostate avec le laser.
– Il faut imaginer cette prostate comme un oeuf dur avec le blanc et le jaune. On vient traiter le jaune. Je vais essayer de retirer le jaune.
capture
– M.Carrère d'Encausse: Ce sera On attend toutes vos questions. Dans quelques instants, la fiction avec C.Ricard. Lucile, bonjour. On vous retrouve pour une chronique consacrée à la santé des femmes. Nous parlons des protections hygiéniques qui ne sont pas accessibles à toutes.
– Lucile Degoud : Une femme a ses règles 5 jours par mois, en moyenne. Ça dure environ 40 ans. Ça fait 500 fois au cours d'une vie. Il faut porter des protections hygiéniques. Ça a un coût. Une femme consacre plus de 20 000 euros au cours de sa vie à ses règles. On compte les protections hygiéniques, les antidouleurs, nécessaires pour de nombreuses femmes, et le rachat de sous-vêtements tachés par le sang. Si on ne compte que les protections hygiéniques, c'est 20 euros par mois, en moyenne. Ça fait 10 000 euros sur toute une vie. précaires, c'est impossible de sortir cette somme. Certaines se passent On appelle cela la précarité menstruelle.
– R.Boxelé: C'est pour ça que le prix de ces produits fait régulièrement débat. C'est un produit de nécessité, pas un produit de confort.
– Lucile Degoud : En 2015, étaient taxées à 20 %, la TVA normale. Une députée socialiste et des associations s'étaient mobilisées pour demander la baisse de cette TVA à 5,5 %, ce qui correspond aux biens de première nécessité, comme les denrées alimentaires ou les préservatifs. Après un débat vif et passionné, c'est entré en vigueur en 2016.
– M.Carrère d'Encausse: Ily a de nouvelles revendications pour aller plus loin.
– Lucile Degoud : Certaines citoyennes demandent la gratuité ou le remboursement Une pétition a recueilli plus de 44 000 signatures depuis octobre.
capture