logo Le moteur de recherche de la télé

Le magazine de la santé


diffusion le lundi 14 janvier 2019 à 13h40 sur France 5

capture
– Cela provoque des dommages très lourds sur le corps humain, notamment à cause de l'effet de souffle.
– R.Boxelé: Ça libère une énergie très importante qui se propage dans l'air via une onde de choc. Quand cette dernière percute un être humain, ça occasionne des dégâts à l'intérieur du corps.
– M.Carrère d'Encausse: Les organes ne sont pas tous touchés de la même manière.
capture
– R.Boxelé: L'onde de choc est représentée par les traits rouges. Ça touche les organes creux comme l'oreille, les poumons et les intestins. L'onde a une vitesse qui varie selon le milieu qu'elle traverse. et très ralentie dans l'air. Aux blessures physiques s'ajoute le traumatisme psychologique. Une cellule de soutien a été mise en place pour les rescapés et les riverains. On accueille C.Damiani pour en parler, psychologue. Vous avez participé à cette cellule de soutien. Bonjour. Comment vont les rescapés? De quoi souffrent-ils?
– César Damiani : La plupart souffrent d'un syndrome psychotraumatique appelé à se développer dans les jours à venir. Ils parlent de scènes de guerre. Ily a une très grande anxiété de retourner sur les lieux. Pour eux, il n'y a plus de lieu de sécurité possible. Ils ont des montées d'angoisse permanentes. La préoccupation est de savoir où ils vont dormir ce soir, demain et après-demain.
– M.Carrère d'Encausse: L'appartement est normalement un lieu de sécurité. L'idée de ne pas voir l'état dans lequel c'est, c'est angoissant.
– César Damiani : Certains ont laissé des animaux domestiques. Des enfants ont laissé leur doudou. C'est douloureux.
– R.Boxelé: Quand on parle d'explosion, on pense à un attentat. Ce n'est pas un attentat. Initialement, on pense à ça. Vous avez l'impression que ça ajoute de l'anxiété?
– César Damiani : Beaucoup ont cru Une explosion de conduite de gaz, ça peut se produire partout dans Paris.
capture