logo Le moteur de recherche de la télé

Le magazine de la santé


diffusion le lundi 14 janvier 2019 à 13h40 sur France 5

capture
–  C.Ricard: L'hôpital psychiatrique est un univers assez fermé. Le plus simple était de demander aux principaux intéressés. J'ai interrogé une jeune psychiatre. Elle a beaucoup aimé la série. Elle s'est prise au jeu, mais elle a souffert du manque de réalisme. L'interne est livrée à elle-même dans ce service. Elle n'est pas supervisée par les référents, ce qui est le cas dans la vraie vie.
On se demande ce que le chef de clinique et le chef de service Dans la réalité, ça ne passe pas comme ça. On lui dit d'entrer dans le délire pour découvrir la vérité. C'est une ineptie pour cette jeune psychiatre. La psychiatrie répond à des critères précis. On ne se base pas sur de simples intuitions. On parle peu des infirmiers et des aides-soignants, qui sont tout aussi importants. C'est le problème de la narration. On se focalise sur les personnages principaux.
capture
– M.Carrère d'Encausse: Du côté des patients, les scénaristes ont forcé le trait?
– Cécile Ricard : Vous avez une belle brochette de fous furieux! Ily a quelqu'un qui se croit mort. Il pense arriver au paradis. Il dit qu'il pense que la déco serait plus sobre. Ily a aussi une personne qui se prend pour Beyoncé, qui attend Jay-Z avec impatience, qui improvise des cours de danse dans la cafétéria.
J'ai cru que c'était farfelu. Non, selon cette psychiatre. Elle a croisé pas mal de saint Pierre dans son internat! Les patients sont attachants. C'est cocasse et c'est toujours bienveillant. Cette série montre la fine frontière entre les personnes saines d'esprit et la folie. Le tour de force de cette série... J'ai loupé ma chute! Ne sommes-nous pas tous frappés du bulbe?
capture