logo Le moteur de recherche de la télé

Le magazine de la santé


diffusion le lundi 14 janvier 2019 à 13h40 sur France 5

capture
– C'est compliqué en vue rapprochée.
– Les photos ont été commandées par le chirurgien. Photographe à l'hôpital, ça peut paraître étonnant, mais les médecins ont toujours cherché à documenter leur travail. Moulage en cire, croquis dessiné à la main, Photographie... L'iconographie sert aux progrès de la médecine et à la formation des étudiants. Dans cet hôpital, C.Cellier a repris le flambeau depuis 8 ans. Prendre la pose sans appréhension, pour cette patiente, c'est devenu une habitude. Les chirurgiens ont reconstruit sa mâchoire inférieure, car elle est atteinte d'un cancer du plancher inférieur buccal.
– Je vous laisse faire un grand sourire. Le contact humain me plaît beaucoup J'ai l'impression d'apporter quelque chose aux patients et aux chirurgiens. Voici les photos précédentes, Voici celles d'aujourd'hui.
capture
– Le sourire est très symétrique. Le problème de la photo médicale, c'est que ça ne cache rien. On ne modifie pas les photos, évidemment. C'est intransigeant.
– Des photos qui ne cachent rien, c'est tout l'intérêt, car c'est grâce à elles que les chirurgiens décideront si une nouvelle opération peut être bénéfique.
– Les photos sont très importantes dans notre spécialité pour différentes raisons. On a des photos pour évaluer les résultats. D'autres motifs de photographie sont l'avis initial avant de débuter un traitement et la diffusion pour des congrès, des cours et des publications.
– Financée par une association, la photographe est présente 4 jours par semaine. Changement intégral dé ténue avant dé pénétrer au bloc opératoire, un lieu de travail inhabituel qui nécessite quelques ajustements.
– Le plus compliqué, ce sont les règles d'hygiène à respecter. La lumière est aussi différente.
– Sa mission: prendre des photos de cette opération d'un cancer de la langue. Candice a mis en place une stratégie.
capture