logo Le moteur de recherche de la télé

La quotidienne


diffusion le lundi 14 janvier 2019 à 11h45 sur France 5

capture
–  T.Isle: Nos corps sont peut-être habitués aux médicaments. Ils peuvent être sensibles aux plantes?
– Clément Gayet : Plus que jamais. En phytothérapie, on accompagne tout, même si on ne soigne pas tout. On peut prendre des plantes en plus des médicaments. On n'est pas des anti-médicaments. Quand on peut tester les plantes, autant le faire. Quand ily a des médicaments, pour qu'ils soient le mieux toléré possible,
capture
– V.N'Sondé: N'y a-t-il pas un retard au fait d'aller chez le médecin parce qu'on prend des plantes?
– Clément Gayet : En tant que professionnelle de santé, je suis pour qu'on ait une bonne collégialité et qu'on soit transparents avec les médecins.
On peut suivre un traitement et voir un phytothérapeute en parallèle. Il faut le dire. On a des clients qui préfèrent ne pas en parler à leur médecin pour ne pas s'attirer ses foudres. Tout dépend de la relation que vous avez avec votre médecin.
– M.Lauqué: Ce sont des sujets compliqués. On est entre le bien-être et la santé. On parle d'ailleurs du métier d'herboriste.
– Gérard Michel : Ily a eu une loi Cela a créé le Conseil national de l'Ordre des pharmaciens et supprimé le métier d'herboriste. Autrefois, il y avait des pharmaciens herboristes. Tout cela a été supprimé. Il y avait même des pharmaciens bandagistes. On a créé le métier exclusif de pharmacien. On arrête de délivrer un diplôme d'herboriste. A l'heure actuelle, ce n'est pas une profession réglementée.
Depuis un certain temps, certains se battent pour qu'on recrée En 2010, ily a eu une proposition parlementaire. Tollé des pharmaciens. On s'est dit que le pharmacien pouvait repérer des problèmes de santé... Il y avait aussi des raisons financières. Les herboristes ne peuvent vendre que 140 types de plantes. Tout le reste appartient aux pharmaciens. Si on libère le métier, les herboristes pourront vendre 500 plantes. La crainte du ministère de la Santé, c'est d'enlever la présence des pharmacies sur le territoire. C'est très compliqué. Il y a actuellement une mission du Sénat. Un sénateur écologiste en est le rapporteur.
capture