logo Le moteur de recherche de la télé

Leclerc / Fournier, l'hyper duel

Leclerc / Fournier, l'hyper duel


diffusion le lundi 14 janvier 2019 à 5h40 sur France 5

– Nous nous sommes mariés en 1950, et le surlendemain, nous étions en camionnette tous les 2 pour vendre dans des villages autour de Landerneau. Et à Landerneau même aussi. Et au bout de... un an et demi, enceinte de mon fils Michel, nous avons décidé que je resterais à la maison pour accueillir les clients. Et on a mis une petite pancarte sur la porte, et des caisses avec de la marchandise. Edouard a dit autour de lui : "Vous pouvez "venir, ma femme est à la maison." Parfois, des clients venaient très tôt le matin. J'avais à peine eu le temps de donner le biberon à mes enfants.
– Bientôt, c'est dans un petit entrepôt qu'Edouard et Hélène vendent des produits d'épicerie de première nécessité au prix de gros.
– L'idée était de vendre de bons produits à des prix inférieurs. Et donc tout de suite, on a attaqué des marques comme Nestlé. On voulait du chocolat Nestlé, des pâtes Rivoire et Carret. Alors évidemment, la bagarre a commencé.
– A l'époque, entre le fabricant et le client, ily a en moyenne 6 à 8 intermédiaires, chacun prélevant au passage sa marge. Et tant pis si cela multiplie les prix par 4. Pour vendre moins cher, E. Leclerc va trouver un moyen radical et provoquer une révolution du système de distribution français.
– J'ai acheté à l'usine, directement.
– Quelle différence y avait-il ?
– Facilement 35%, à l'époque.
– Grâce à ses prix cassés, le centre distributeur d'Edouard et Hélène ne désemplit plus. Mais en coupant les circuits d'approvisionnement, c'est toute une profession qui se ligue contre eux. Les grandes marques leur refusent la vente de leurs produits. Mise sous embargo, en 1955, la 1re expérience Leclerc est en péril. Pour s'en sortir, Edouard va trouver des alliés en créant une coopérative d'achats. L'idée : pratiquer les mêmes prix bas qu'Edouard, et comme lui, ne posséder que 2 magasins. Parmi les pionniers de cette époque, Michel Montlaur était grossiste dans le sud-ouest de la France. Il se souvient d'un homme affable.
– Le commerce de gros était menacé. J'ai appelé E. Leclerc qui me dit: "Viens me voir.