logo Le moteur de recherche de la télé

Leclerc / Fournier, l'hyper duel

Leclerc / Fournier, l'hyper duel


diffusion le lundi 14 janvier 2019 à 5h40 sur France 5

– Evidemment, avec l'entrée en bourse de Carrefour, E. Leclerc a besoin de se réinventer. Les marchés financiers n'étant pas sa tasse de thé, il va chercher les petits commerçants de terrain en disant: "Ralliez-vous à moi." Lui qui est en situation difficile va fédérer les petits commerçants et devenir un défenseur des petits.
– Les commerçants indépendants n'ont rien à craindre. Il leur suffirait à eux de se grouper à 10 ou 12 et à bénéficier de nos informations et de notre aide pour se rendre compte qu'ils sont plus forts que ces gens-là.
– E. Leclerc, c'est un subtil mélange de vision et d'opportunisme. Il fallait que Leclerc soit gonflé, avec tout ce qu'il avait fait dans les années pour se présenter comme la voie de secours des petits commerçants. Pour autant, c'était pas faux puisqu'il leur permettait d'être compétitifs et au final, de récupérer de nouveaux clients. Ceux qui l'ont suivi, ils ont constitué des empires locaux.
– E. Leclerc récupère 150 adhérents extrêmement motivés. Cette fois, il ne les limite pas dans leur surface de vente. Un choixjudicieux au moment où les grandes surfaces connaissent leur dernière grande phase de croissance.
– Quand j'ai ouvert, en 69, un hypermarché à Saint-Brieux, il y avait en France 50, 60 hypermarchés. Et en 72, en une année, il s'est créé 72 hypermarchés. En une seule année, Ça a été la ruée vers l'or. C'était la phase de rattrapage. Tout le monde se disait: "On va laisser passer le train en marche." Ça a été la ruée.
– Cette poussée des hypermarchés fait l'effet d'un séisme. Dans les grandes villes de France, ce sont les mêmes scènes de rue.
– Voici les petits commerçants. Qu'est-ce qui les a rendus subitement enragés ?
– Mes recettes sont Ils vendent de la marchandise moins chère que nous la payons nous. La lutte est impossible.
– Pour éteindre la colère des petits commerçants, à la fin de l'année 73, une loi est votée. Elle régule le nombre des hypermarchés en France. Cela mécontente tout le secteur de la grande distribution, M. Fournier en tête. L'homme d'affaires dénonce froidement les contradictions gouvernementales.