logo Le moteur de recherche de la télé

Le grand Slam


diffusion le lundi 14 janvier 2019 à 5h05 sur France 3

– Il reste moins de 50s.
– Je vais arrêter. 46s restantes ! Quand vous aviez fait "Slam" à l'époque, vous aviez gagné 300 euros. Là, en quelques secondes, Les villes corses.
– En 1, Bastia. Bastia".
– En 3, Bonifacio.
– "Bonifacio".
– En 4, Calvi.
– Oui, 4 000 euros.
– En 6, Ajaccio.
– Bien sûr, chef-lieu de la Corse. Dernières secondes ! Allez ! Allez, Sylvie ! 4 500 euros ! Eh ben voilà !
– C'est bien.
– Ah oui?
– On se checke.
– Si je vous touche, les cheveux ! "Bastia", "Bonifacio", "Ajaccio", "Calvi". Le 2, "Corte", la ville universitaire. Il nous manquait en 5, "Sartène", au sud de "Propriano", qui était dans la grille aussi, c'était la ville numéro 7. On quitte la Corse. On part vers la musique. "Debussy", "Satie", "Ravel", "Berlioz", Bizet", c'était bon. Il manquait en 1, grand compositeur à la cour de Versailles au 18e, Jean-Philippe "Rameau". Le 6 à l'horizontale, si je vous dis Marin, son prénom ?
– C'est Marin Marais. Il a été incarné au cinéma par Gérard Depardieu dans "Tous les matins du monde". 4 500 euros pour cette 1re finale ! Bravo, Sylvie ! On va faire quelque chose pour les cheveux, la semaine prochaine.
– On va raser. Jamais de la vie ! 4 500 euros et peut-être 10 000 euros dimanche prochain ! Vous revenez ?
– 16h45, "Personne n'y avait pensé" et "Slam" juste après. Bonne soirée, soyez heureux ! france.tv access
– A vous qui m'écoutez, Tu es déjà ce que tu es. amis, ennemis, les damnés de la Terre, les âmes saintes, je suis Michel Polnareff. Ceci est mon histoire. J'ai traversé l'Histoire, les modes et les continents. J'ai vu le siècle s'effondrer, une nouvelle ère arriver. Chaque centimètre est comme un kilomètre. Ne laisse pas le temps... En studio pendant des années, j'ai pris le temps de réaliser un album pour vous. Rester là, tout près de toi. A vous moussaillons, de retour à la barre. L'amiral accoste enfin.