logo Le moteur de recherche de la télé

Je t'aime, etc.


diffusion le lundi 14 janvier 2019 à 15h00 sur France 2

capture
– C'est sublime.
– E.Flamand-Roze: J'ai beaucoup travaillé pour ça. Je suis sûr que mon histoire va vous plaire. Je m'appelais Roze etj'ai épousé mademoiselle Flamand. C'est pas mal, pour votre émission.
– D.Burki: On s'en fiche de la mémoire, du coup. On n'oubliera pas cette anecdote. Comment ça se fait qu'on retienne certaines choses et pas d'autres? Nous avons 5 mémoires. On va en détailler quelques-unes. Il y a la mémoire immédiate, de travail.
– E.Flamand-Roze: C'est quand vous avez besoin de composer un numéro de téléphone. Vous regardez le numéro et vous essayez de le mémoriser jusqu'à arriver devant le cadran C'est la mémoire de travail, à court terme.
– Claudia Weill : C'est se rappeler des souvenirs, mais d'un seul coup, on encode des souvenirs quelque part et on ne sait pas qu'on les a. Par exemple, une situation d'urgence. Vous avez un petit qui se casse la figure ou qui se plante un ciseau dans le pouce, comme ça a été le cas pour moi... Je pense à la clinique de la main. C'est encodé quelque part.
capture
– E.Flamand-Roze: Ce n'est pas de la mémoire à court terme.
– D.Burki: C'est de la mémoire à long terme?
– E.Flamand-Roze: C'est une forme de mémoire à long terme.
– D.Burki: Dans la mémoire à long terme, il y a la mémoire épisodique.
– E.Flamand-Roze: C'est plutôt la mémoire des connaissances. Quelque part dans son cerveau, elle savait qu'il y avait une clinique de la main.
– D.Burki: La mémoire épisodique, c'est le souvenir de son mariage, les résultats du bac... Ce sont des choses très fortes.
– E.Flamand-Roze: C'est le souvenir des événements, comme se souvenir ou de ce qu'on a fait la veille.
– Caroline Diament : Je ne me souviendrai jamais des 5 sortes de mémoires.
– E.Flamand-Roze: On a vu Ensuite, il y a la mémoire épisodique, la mémoire des connaissances...
– D.Burki: Qu'on peut appeler mémoire sémantique, aussi.
capture