logo Le moteur de recherche de la télé

Ça commence aujourd'hui


diffusion le lundi 14 janvier 2019 à 13h55 sur France 2

capture
– Et puis, il y a eu l'arrivée de ton petit frère, qui a beaucoup changé les choses, Teddy.
– Jason: A ce moment-là... Je ne sais pas si je serais encore là s'il n'était pas arrivé.
– Félix Bollaert : Pourquoi? Tu t'es pris de passion pour ton petit frère?
– Jason: Ça me disait: "Si tu meurs, tu ne verras jamais ton petit frère grandir, tu ne le verras jamais grand et il vivra en se disant qu'il aurait bien aimé connaître son grand frère."
– Jennifer: Il ne sortait plus de l'hôpital avant la naissance de Teddy. Il avait peur de nous faire du mal, il ne voulait plus. On était arrivés à un moment où on n'arrivait plus à le raccrocher. J'ai appris ma grossesse... Ça n'a pas été la nouvelle de l'année. Je me demandais comment j'allais faire. Ma grossesse, je ne l'ai pas vécue. J'étais dans Jason. Teddy naît un 10 décembre. Mon mari va chercher Jason Jason arrive et dit: Je veux rester."
capture
– Félix Bollaert : C'est émouvant.
– Jennifer: Ça a été la renaissance de toute la famille.
– Félix Bollaert : Vous avez fini par trouver un traitement?
– Jennifer: Peu de temps après, 3 ou 4 mois après.
– Félix Bollaert : Ça a vraiment été le début d'une renaissance à tous les niveaux.
– Jason: Avant le médicament qu'on a utilisé, j'étais désespéré. Maman et moi, on avait fait un pacte. Je lui avais dit: "Si jamais ça ne marche pas, tu me laisseras partir?"
– Félix Bollaert : Partir? Cest-à-dire?
– Jason: Mourir. "Maman, si ça ne marche pas, Je ne veux pas faire du mal, que ça recommence."
– Jennifer: Il ne voulait pas vivre comme ça. Du coup, il voulait toujours mourir. J'avais peur qu'il se suicide derrière mon dos. Je lui ai dit de laisser une chance à ce médicament. Il me dit: "Si ça ne marche pas, je veux mourir, mais pas sans te dire au revoir." J'ai accepté. Ça m'a déchiré le coeur. J'avais l'impression que je n'avais pas d'autre choix, si je voulais qu'il tienne.
– Félix Bollaert : C'est fort, ce que vous nous racontez.
capture