logo Le moteur de recherche de la télé

Ça commence aujourd'hui


diffusion le lundi 14 janvier 2019 à 13h55 sur France 2

capture
– Et puis, cette vulgarité... Il disait beaucoup de gros mots.
– Félix Bollaert : Avec vous? Il vous agressait?
– Jennifer: Oui, physiquement aussi.
– Félix Bollaert : Ça pouvait allerjusqu'où, cette agressivité?
– Jennifer: Par exemple, avec son frère Paolo, ils se disputaient.
Je ne faisais pas trop gaffe aux disputes, comme tous les parents. Cette fois, je vois qu'il avait bloqué son frère contre le mur. Il était en train de l'étrangler avec un bâton. Il n'était pas comme ça avant.
capture
– Félix Bollaert : Physiquement, vous voyez que quand il est en crise...
– Jennifer: Un regard noir et fixe. Pendant ces 4 mois, à son entrée en 6e, son visage n'avait plus d'émotions.
– Jason: C'est horrible de voir sa maman se dire... Les voix venaient en plus: "Tu fais ça à ta mère. Qu'est-ce que tu fais?"
– Félix Bollaert : C'étaient plusieurs voix différentes ou toujours une même voix? C'est ta voix à toi?
– Jason: Je n'ai jamais réussi à savoir si c'était féminin, masculin, plusieurs ou une. Ce qui rendait la chose dure, c'est qu'il y avait du positif et du négatif.
– Félix Bollaert : Des voix te disaient des choses négatives et d'autres contrebalançaient?
– Jason: Voilà. Souvent, les négatives venaient "au bon moment", si on peut appeler ça le bon moment. Un jour, j'épluche les légumes avec maman. J'avais un économe dans les mains. Maman m'a dit quelque chose et mes voix me disaient: "Plante-la, plante-la." J'ai posé l'économe et je suis parti.
– Félix Bollaert : Ça a été crescendo, de cette période de quelques mois en 6e... Il y a eu une escalade?
– Jason: Oui. Ça a commencé à exploser avant l'hospitalisation, mais ça a vraiment été de pire en pire et c'est monté très haut. Après les hospitalisations, ça a été l'horreur. A chaque fois, j'ai changé de médicament. Je me disais "ca y est, ça va aller mieux" et ça revenait. C'était dur. A chaque fois, c'était un retour à zéro.
– Félix Bollaert : Il y avait des moments de répit entre ces crises? Tout à coup, tu entends des voix donc tu montes très haut en colère et, après, elles s'effacent et elles reviennent ou c'est permanent?
capture