logo Le moteur de recherche de la télé

Ça commence aujourd'hui


diffusion le lundi 14 janvier 2019 à 13h55 sur France 2

capture
– Catherine: C'est comme tout diabétique qui prendrait son traitement.
– Florent: Je lui ai bien caché pendant un an. Elle n'était pas au courant au début.
– Félix Bollaert : C'est difficile, aujourd'hui, quand quelqu'un vous dit qu'il est schizophrène. On parlait de ces lieux communs et de poncifs. Ça vous a fait peur?
– Catherine: Honnêtement, non. Quand il m'a annoncé sa maladie, je le connaissais depuis un an. Je savais que tout se passait bien. Je n'ai pas eu d'inquiétude quand il m'a annoncé être atteint de schizophrénie.
capture
– Florent: J'avais peur de l'annonce. Je ne savais pas comment lui dire. On devait s'installer ensemble. On se côtoyait depuis un an. Je me disais qu'elle allait voir que j'avais un traitement, je ne pouvais pas lui cacher. J'avais envie de lui dire aussi. Mais j'avais envie qu'elle me voie tel que j'étais et pas tel que j'avais été. Je voulais d'abord me montrer tel que j'étais. Une fois qu'elle avait vu mon moi actuel, elle pouvait voir celui d'avant. Je lui ai fait lire un chapitre de mon livre.
– Catherine: "L'internement, de l'aliénation à la résurrection."
– Florent: "L'internement, de l'hallucination à la résurrection." Mais j'avais peur qu'elle parte en courant. Je ne savais pas comment elle allait réagir. Ce qui est drôle, c'est que toi non plus. Tu pensais aussi que j'allais partir en courant. On est arrivés au bar et on était
– Félix Bollaert : Finalement, vous êtes mariés.
– Dr F.Ferreri: Ça montre bien que vous n'êtes pas une maladie.
– Félix Bollaert : C'est très juste.
– Florent: C'est ce que je dis souvent quand je fais des conférences. C'est aussi pour ça que j'ai voulu écrire un 2e livre, qui ne parle pas du tout de la maladie. Je me suis inspiré de ma femme, Catherine. Pour moi, ça a été vraiment quelque chose de très important. Je suis un être humain avant tout, avec ses passions, ses désirs.
– Félix Bollaert : Ce message est très fort et vous l'avez tous porté très haut, vraiment.
On a bien compris ce quotidien à travers votre parcours, vos batailles, votre humour. Vous avez tous su prendre du recul par rapport à vos bouffées délirantes. Merci. Je suis persuadée que cette émission va faire vraiment avancer les mentalités. J'ai rarement assisté à des discours comme ça et je vous remercie de votre confiance. On arrive au terme même si j'aurais aimé passer l'après-midi avec vous. On doit rendre l'antenne à D.Burki. Merci pour votre confiance. Merci, Florian, de nous avoir accompagnés avec autant de pédagogie. Merci à tous pour votre fidélité. C'était une émission importante. On se retrouve demain. Je vous embrasse.
capture