logo Le moteur de recherche de la télé

Ça commence aujourd'hui


diffusion le lundi 14 janvier 2019 à 13h55 sur France 2

capture
– Je le regarde avec un regard noir.
– Félix Bollaert : Vous lui en voulez beaucoup.
– Florent: J'essaie de me raisonner dans un premier temps, mais c'est trop dur. Mon père ne comprend pas ce regard noir. Il me demande ce qui se passe. Une tension énorme s'instaure. Du coup, je me lève précipitamment. Je vais vers mon père et je le secoue violemment. Là, toute la famille se réunit pour nous séparer. C'est un moment que je n'oublierai jamais. Voir son père apeuré par son propre fils... Ma copine de l'époque ne comprend pas ce qui se passe. Sur le moment, je n'ai pas conscience de ça. Après, rétrospectivement, j'ai des flash-backs. Je me demande ce qui s'est passé, ce que j'ai fait.
– Félix Bollaert : Vous allez être hospitalisé. On va vous diagnostiquer. C'est l'écriture qui va vous aider.
capture
– Florent: Oui, ça m'a beaucoup aidé. Au bout de 2 semaines, je vais avoir le droit d'aller dans le parc de l'hôpital. J'ai commencé à écrire un livre qui m'a beaucoup aidé. C'est comme une psychothérapie. Il s'appelle "Obscure clarté". C'est quelque chose qui va me permettre d'aller mieux et d'aider les gens. Encore aujourd'hui, beaucoup de gens m'envoient des messages sur Facebook ou sur mon site Internet, des demandes par rapport à ça.
– Félix Bollaert : Aujourd'hui, vous êtes toujours en cohabitation avec cette maladie?
– Florent: Non, c'est comme si elle s'était échappée. Je n'ai été diagnostiqué qu'à 24 ans. C'est relativement tard. J'étais en crise depuis mes 13 ans. J'en ai 38. Depuis mes 24 ans, je n'ai plus de crises ou d'hallucinations.
– Félix Bollaert : Et vous êtes marié. Avec Catherine, qui va nous rejoindre. Applaudissements. C'est toujours émouvant pour vous de l'entendre raconter toutes ces histoires?
– Catherine: Oui. Je ne me lasse pas de l'écouter. A chaque fois, je revis toutes ces histoires avec la même émotion.
– Félix Bollaert : Quelle place a la maladie dans votre quotidien à tous les 2? Est-ce qu'elle a une place?
– Catherine: Non, on a cette chance. On est un couple avec une vie normale.
– Félix Bollaert : Aujourd'hui, à part le voir prendre son traitement...
capture