logo Le moteur de recherche de la télé

Ça commence aujourd'hui


diffusion le lundi 14 janvier 2019 à 13h55 sur France 2

capture
– Florent: Les deux me vont.
– Félix Bollaert : Comment pourriez-vous décrire cette maladie avec vos mots?
– Florent: Une altération de la réalité. C'est comme si on était tranquillement installé dans son canapé, qu'on regardait un film de science-fiction, sauf que les hallucinations auditives ou visuelles que notre cerveau nous envoie, on y croit. On n'est plus dans un canapé, on est dedans. Tout ce que notre cerveau nous envoie comme images, sons, parfois même des hallucinations olfactives, Ça n'a plus du tout le côté drôle de regarder la télé. On est dans un monde parallèle. C'est un moment où on peut être gouverné par ces hallucinations.
– Félix Bollaert : Vous avez trouvé votre équilibre, aujourd'hui, mais ça a été long.
– Florent: J'ai été diagnostiqué tardivement. Ça explique aussi ça... J'ai beaucoup de chance, aujourd'hui. Je suis très heureux.
capture
– Félix Bollaert : Vous avez réussi à trouver une voie professionnelle.
– Florent: Je suis aide-soignant.
– Félix Bollaert : Vous nous parlerez de votre parcours. Régine, vous avez aussi été diagnostiquée très tard.
– Régine: A 57 ans.
– Félix Bollaert : Votre mari vous a aidée dans ce diagnostic et ce chemin pour trouver l'état plus apaisé dans lequel vous êtes aujourd'hui.
– Régine: Tout à fait. Je dois beaucoup à mon mari. C'est grâce à lui que je suis comme ça maintenant et que j'ai pu dépasser la maladie, l'assumer et l'accepter.
– Félix Bollaert : Jason, le plus jeune de nos invités. Tu as quel âge?
– Jason: 18 ans.
– Félix Bollaert : Comment tu pourrais nous parler de ce syndrome?
– Jason: Personnellement, ça a été des hallucinations visuelles et auditives. Je me voyais faire du mal à des gens. Les voix auditives... Je m'entendais dire: "Tue-la, fais du mal." C'était surtout ça.
– Félix Bollaert : Tu te voyais faire du mal à qui?
– Jason: En général, ma famille. Les 1ers qui ont été touchés... C'était "fais mal à ta famille".
capture