logo Le moteur de recherche de la télé

Journal 13h00


diffusion le lundi 14 janvier 2019 à 13h00 sur France 2

capture
–  Je suis condamné pour des délits et des crimes commis par l'organisation dont je faisais partie. Ça ne veut pas dire que je les ai commis.
– C.Battisti est présenté au juge avant son transfert vers la prison de Rebibbia, où il doit théoriquement purger une peine à perpétuité.
– M.-S.Lacarrau: Dernière ligne droite concernant le Brexit. Demain, les députés britanniques vont se prononcer sur l'accord prévu entre Londres et Bruxelles. La date de sortie est fixée au 29 S'il y a bien une ville française qui suit tout cela de très près, C'est la 1re porte d'entrée pour les Britanniques dans notre pays. Voyez comment les changements à venir s'anticipent déjà.
– Les Anglais sont de retour à Calais, mais pour combien de temps? La perspective du Brexit laisse planer l'incertitude. Touristes et habitants s'interrogent.
capture
– On a l'habitude de venir ici chaque année mais, cette fois-ci, on n'a rien planifié parce qu'on ne sait pas si on doit renouveler notre passeport.
– Ça va foutre un sacré bazar
– On ne sait pas trop comment ça va fonctionner. Ça aura des répercussions.
– Les commerçants se veulent plus confiants. Le Brexit pourrait redynamiser un secteur qui a beaucoup souffert de la crise migratoire.
– On souhaiterait que le Brexit se fasse pour avoir le retour du duty free. Nous avons connu les belles années L'Anglais qui passait et qui faisait ses achats détaxés, Ça créait de la production locale. Tout ça fait que l'économie était autre.
– Calais est la 1re porte d'entrée en France pour les Britanniques. Avec 20 000 voyageurs parjour et plus de 5000 camions, c'est une énorme machinerie qu'il faudra réorganiser. Une sortie de l'Europe implique le retour de la douane et de ses formalités. Au port de Calais, on estime avoir anticipé.
– Nous serons prêts fin mars pour les contrôles vétérinaires et phytosanitaires. pour la mise en place des déclarations dématérialisées des documents douaniers.
– Plus de contrôles, de démarches administratives... C'est un casse-tête de plus pour ce transporteur, 1er touché par le Brexit. Pas de stress?
capture