logo Le moteur de recherche de la télé

Journal 13h00


diffusion le lundi 14 janvier 2019 à 13h00 sur France 2

capture
– Pour cet ORL, il faut se méfier de ces dispositifs inadaptés à certains patients.
– Les mauvaises conséquences que ça peut avoir, c'est de majorer le déficit auditif. Le son peut avoir un effet toxique sur l'oreille. Les autres conséquences potentielles, c'est aggraver une hypersensibilité au bruit, déclencher des acouphènes, ces sons désagréables qu'on perçoit de façon continue, un sifflement ou un bourdonnement dans les oreilles.
capture
– Lidl certifie que son appareil est sans danger et précise qu'il ne s'agit pas d'un dispositif médical et qu'il n'est pas soumis au plafonnement de décibels. Ce n'est pas l'avis de l'Agence du médicament. Sur son tableau qui référence les dispositifs médicaux, on retrouve bien l'appareil vendu par le distributeur. Un flou que dénoncent les professionnels du secteur, qui réclament davantage de contrôle.
– Certains de ces produits ne respectent pas la réglementation. Il y a aussi un grand mélange dans l'esprit des gens. La ministre de la Santé et le président ont fait des promesses sur le fait que les gens pourraient accéder à des appareils auditifs sans reste à charge, mais des appareils auditifs adaptés par des professionnels.
– Cette réforme du reste à charge débute ce mois-ci. D'ici 2021, elle permettra à de nombreux patients d'être complètement remboursés pour leur prothèse auditive.
– M.-S.Lacarrau: EGriffond, un décret vient d'être publié pour mettre en place progressivement le reste à charge zéro. Ça commence par les audioprothèses?
capture