logo Le moteur de recherche de la télé

Télématin (suite)


diffusion le lundi 14 janvier 2019 à 7h10 sur France 2

– Et toi ? T'arrives à suivre ?
– Chez Hello bankl, on fait tout pour vous suivre avec les retraits gratuits carte Visa gratuite et en ce moment, 80 euros offerts.
– Accident de décoloration ?
– NOTRE T-SHIRT.
– La prochaine fois : Décolor Stop Action Complète. Sa nouvelle lingette est encore plus efficace grâce à ses fibres ultra absorbantes. La preuve est sur la lingette. Finis les accidents de décoloration. Nouveau Décolor Stop Action Complète.
– Laurent Bignolas : Tout de suite,
– E.Colin: Ce matin, on évoque la lettre d'E.Macron aux Français et le remboursement à 100 % des lunettes et prothèses auditives et dentaires. Bonjour à tous. On commence tout de suite par la lettre aux Français publiée hier soir par le chef de l'Etat. Cette fois-ci, c'est parti. A la veille du grand débat national, E.Macron dit vouloir transformer les colères en solutions. Une trentaine de pistes sont évoquées.
– "Chers Français, chers compatriotes", débute E.Macron, pour présenter le grand débat qui va s'ouvrir. Pas d'interdit mais un cadre est posé. 1er thème abordé: la fiscalité. "Quel impôt faut-il à vos yeux baisser en prioritéî", demande le chef de l'Etat. Des lignes rouges sont tracées. Pas question de revenir sur l'ISF. Sur le terrain institutionnel, en revanche, il va plus loin. Faut-il rendre le vote obligatoire? Quelle est la bonne dose de proportionnelle aux législatives?" Le président n'exclut rien alors que certains partis réclament la proportionnelle intégrale. "En matière d'immigration... Souhaitez-vous que nous puissions nous fixer des objectifs annuels?" Le président semble prêt à entendre la volonté populaire sur ce sujet très sensible. "Faut-il accroître le recours au référendum et qui doit en avoir l'initiative?" Une réponse directe à l'une des revendications des "gilets jaunes". Des propositions qui, selon le chef de l'Etat, permettront de bâtir un nouveau contrat pour la nation.
– E.Colin: A.Boutet, bonjour. Le chef de l'Etat a prévenu. Ce grand débat national, qui s'ouvre demain, ne sera ni une élection ni un référendum. Le chef de l'Etat a donné le ton?