logo Le moteur de recherche de la télé

Télématin (suite)


diffusion le lundi 14 janvier 2019 à 7h10 sur France 2

–  N.Belloubet: Faut-il un référent unique? Je n'en suis pas certaine. Il faut des garants, des personnalités qui pourront garantir que ce débat est transparent et éthique. Le Premier ministre va parler tout à l'heure. Il présentera l'ensemble de ce panel. Nous voulons un débat transparent, clair pour les Français.
– César Roux : Vous avez des doutes sur le fait que ça marche?
– Nicole Belloubet : Tous les Français...
– César Roux : Il y a d'une part les "gilets jaunes", et l'ensemble des Français dans leur diversité.
– Nicole Belloubet : Je ne vois pas pourquoi ils ne le feraient pas. Ça montre la vitalité de la démocratie. A l'heure où certains d'entre nous réclament davantage de démocratie, voilà une excellente occasion de se livrer à ce processus.
– César Roux : Vous leur dites que leurs propos seront entendus?
– Nicole Belloubet : Bien sûr. Il n'a jamais été question d'autre chose.
– César Roux : Les journalistes sont pris pour cibles avec violences lors des rassemblements des "gilets jaunes". Ce fut le cas à Rouen, à Marseille, à Toulon, à Bourges, à Pau. Réclamez-vous une sévérité pour les violences?
– Nicole Belloubet : C'est inacceptable. Il y a quelque temps, j'étais Le Conseil constitutionnel ne cesse de rappeler que la liberté d'expression est un exercice essentiel. Toute violence contre les journalistes est inacceptable. Les sanctions en fonction des faits seront prises par les juges. C'est intolérable.
– César Roux : Un texte de loi sera calqué sur une proposition de loi votée au Sénat en 2018. On dit que c'est un texte anticasseurs. L'une des propositions consiste à établir un fichier de manifestants sur le modèle de ce qui se fait avec les hooligans.
– Nicole Belloubet : C'est plus complexe dans la réalité pratique. Notre volonté, c'est de dire que la liberté de manifester est un droit. Pour pouvoir exercer ce droit, il faut le garantir contre toute forme de violence. Nous prenons appui sur une proposition de loi qui avait été adoptée au Sénat. Cette proposition va être retravaillée par les parlementaires.
– César Roux : Dans quel sens?
– Nicole Belloubet : Dans le sens de la conformité à la Constitution et de la faisabilité pratique.