logo Le moteur de recherche de la télé

Télématin (suite)


diffusion le lundi 14 janvier 2019 à 7h10 sur France 2

–  N.Belloubet: Il évoque lui-même le terme de contrat pour la nation. C'est un contrat qu'on pourra passer avec les Français. Le temps de l'élection présidentielle est un temps qui a forgé un contrat pour la nation. Malgré tout, il n'est pas inutile de le revivifier à certains C'est le cas maintenant.
– César Roux : Pas de questions interdites, mais des réponses déjà fermées, notamment sur l'ISF.
– Nicole Belloubet : Nous avons un souhait: relancer l'économie et vivifier l'emploi. C'est la condition première pour que la vie de la nation soit positive. Pour cela, des mesures ont été prises. Dans la lettre, il y a également le mot de recherche de justice fiscale. Que faire pour que l'impôt soit juste? Il y a d'autres solutions possibles. Des économistes en ont proposé. Ce n'est pas porteur de fermeture, mais d'ouverture.
– César Roux : L'ISF est un totem pour les "gilets jaunes" et le gouvernement?
– Nicole Belloubet : Ce qui a été fait, ce n'est pas la fin de l'ISF, c'est la construction d'un nouvel outil. Il y a un bilan qui sera effectué sur ces dispositions nouvelles. Autour des niches fiscales, il y a des ouvertures possibles.
– César Roux : C'est inédit, comme exercice. Tous les sujets sont balayés, y compris demander aux Français de débattre notamment sur l'immigration.
– Nicole Belloubet : C'est la marque de confiance que nous devons à nos concitoyens. Cette question de l'immigration est extrêmement sensible. C'est dire que rien n'est tabou, poser la question de cette façon.
– César Roux : Si les Français participent, ça vous oblige à en tenir compte, en tirer des mesures concrètes. Comment tout ça va s'organiser? Il y a 35 questions.
– Nicole Belloubet : Une synthèse sera faite de l'ensemble de ces débats. Le président de la République avait, au moment de la campagne présidentielle, pris des engagements. Il y a la réduction du nombre de parlementaires. Il avait pris des engagements. Il avait marqué des positions. Tout cela sera travaillé pour que des propositions nouvelles puissent émerger.
– César Roux : Qui va l'organiser?
– Nicole Belloubet : Le débat?
– César Roux : Oui.