logo Le moteur de recherche de la télé

Les Z'amours


diffusion le lundi 14 janvier 2019 à 5h26 sur France 2

– Oui, sauf que quand je l'ai vu sur Internet, il ne me plaisait pas.
– Pourquoi vous l'avez rencontré ?
– Il ne m'a pas plu physiquement, mais je me suis dit "pourquoi pas". Il m'avait conquise avec ses mots. Je n'ai pas voulu passer à côté.
– Donc restaurant en tête-à-tête. Et bisou aussi sec ?
– C'est elle qui m'a embrassé.
– Ah ! Comme quoi... Elle a vite changé d'avis.
– J'ai validé.
– 15 jours après, elle vivait chez moi.
– Elle met du temps à se décider, mais quand c'est parti, ça ne rigole plus. On fonce. 1re question. Quand votre chéri a fait ça, il pensait que ça passerait crème, mais ça n'a pas été le cas. On est partis en Thaïlande... Je voulais prendre le taxi-boat pour voyager. C'était long, il faisait chaud. Je n'étais pas super motivée. Il m'a dit: "On va voir de super paysages." Je l'ai suivi J'en ai bavé, bavé. Et j'étais en colère. On a fait des montées comme ça. Il me disait : "Ça va aller." J'étais derrière, je râlais.
– Ce qui va vous faire râler encore plus, c'est que quand vous avez commencé votre réponse, on s'est tous dit "c'est bon", et pas du tout. Ça avait un rapport avec la Thaïlande.
– Les sacs à dos... Ça ne m'a pas fait râler.
– C'est ce qu'il nous a dit.
– Ce n'est pas vrai. Non.
– Vous avez raconté une autre histoire. On ne peut pas l'accepter.
– C'est faux. J'étais partante.
– J'ai hésité.
– Oui. Moi, je parlerais plus Laura ? de l'accouchement de notre 2e enfant. J'ai accouché. Et le surlendemain, il est parti au foot.
– Oui. Et il n'est pas revenu pour les visites. Il avait fêté la 3e mi-temps.
– Ah bon ? Il vous a laissée seule avec cet enfant né d'une union où l'amour doit passer avant le foot ?
– Il a vu neuf mois de ballon. Ça l'a inspiré.
– Et c'est une bonne réponse.
– Tu vois.
– C'était le football. Céline ?
– Pour moi, C'était au début de notre relation. Il est reparti vivre chez ses parents. On vivait ensemble à ce moment-là. On était en colocation avec une 3e personne qui est partie. On a cherché un appartement. On n'a pas trouvé, donc il est reparti vivre dans l'orne alors qu'on vivait à Paris.