logo Le moteur de recherche de la télé

Programmes de la nuit


diffusion le lundi 14 janvier 2019 à 1h35 sur TF1

– Bonne soirée à toi et à bientôt.
– En France, une maman solo sur 3 vit sous le seuil de pauvreté. Plus d'un demi-million de familles.
– Dans combien de temps c'est prêt?
– Le temps de cuire l'omelette car les frites sont cuites.
– Dans le Nord, Hélène découvre cette précarité. A 37 ans, cette ancienne secrétaire médicale a connu un déclassement brutal: un licenciement suivi d'une séparation. Elle se retrouve seule avec ses 3 enfants et a dû louer un appartement en urgence. Depuis la fin de ses droits au chômage il y a 3 mois, son logement engloutit les 2/3 de ses revenus.
– En tout, j'ai 1 419,17E de revenus. J'ai mon loyer de 900E, 51 E d'une dette d'huissier avec mon ex-conjoint, 150E de crédit voiture, 20E d'EDF par mois. Il me reste l'essence, les taxes que j'ai en plus, quand je dois acheter un livre pour un gamin à l'école, la scolarité aussi. Et il faut bien habiller les enfants. Je fais quoi avec 169?
– 169E par mois, c'est son reste à vivre. Depuis qu'elle est au RSA, Hélène peine à subvenir aux besoins de ses enfants, 2 ados en garde alternée nés d'une première union et un petit dernier qu'elle assume seule, sans pension alimentaire. Depuis un an déjà, elle se rend chaque mois au Secours populaire de sa commune.
– Bonjou r.
– Ici, elle vient acheter un chéquier. Des bons qu'elle pourra échanger contre des sacs de courses bien remplis à la fin du mois. Le chéquier lui coûte 13E. Il lui permettra d'obtenir l'équivalent de 80 à 100E de courses.
– C'est du lait, du riz, des pâtes, de la semoule, de la purée, du thon, du fromage, des légumes... Aussi des gâteaux pour les enfants.
– Sans ça, vous ne vous en sortiw Ils ne mangeraient pas aussi bien.
– Depuis la fin de ses allocations-chômage, Hélène a perdu 500E de revenus par mois. L'aide mensuelle apportée par le Secours populaire ne lui suffit plus. Elle a dû se tourner aussi vers les Restos du Coeur.
– Bonjour, madame. Bienvenue.
– Hélène est venue s'inscrire au début de la campagne d'hiver. Elle doit d'abord justifier de ses revenus.
– Ca, c'est la CAF. Avant d'être au RSA, j'étais au chômage.