logo Le moteur de recherche de la télé

Programmes de la nuit


diffusion le lundi 14 janvier 2019 à 1h35 sur TF1

– Mon corps, sur la plage, j'ai pas envie de le voir. J'ai envie de me cacher. J'ai pas envie qu'on me regarde.
– Tu es complexée ?
– Oui. Je suis complexée de mon corps.
– Ah, si, si. Ah, ouais. Je me trouve trop en chair etj'ai... J'aime pas ça. Ailleurs qu'au Crazy, je me sens bien, je me regarde pas. Ça m'a enlevé une grosse confiance en moi. Parce qu'on est confrontées à la beauté et à la perfection. Donc, c'est dur. Parfois, j'ai... Je me sens honteuse de dire que je travaille au Crazy parce qu'on va me regarder et dire : "Elle, au Crazy ?" Et voilà.
– Pour retrouver la paix intérieure, rien de mieux qu'un retour à la nature. Cascade Un nouveau terrain de jeux où Lilas est la plus téméraire.
– Si tu te tiens là et tu mets ton pied en bas ? Non, plus... Non, plus bas. Voilà, ici.
– Qu'est-ce qu'on fait ?
– Il y a un rocher, en bas !
– Lilas, tu as pas attendu ! Corne de brume
– L'île s'éloigne, la parenthèse se referme. Dans les loges, les filles sont un peu fatiguées, mais prêtes à affronter la scène. Daisy est en forme.
– Où je vais les mettre ? C'est les tiens, là ?
– Ouais.
– Elle a décidé de s'offrir un petit plaisir. Ce soir, elle remonte sur scène. Elle va interpréter "Good Girl", le solo le plus technique de la revue.
– Avant de monter sur scène, je vais pas être très bien.
– Tu stresses ?
– Ouais, une adrénaline, en fait. Qui revient. C'est perturbant. J'ai l'impression d'être toute nouvelle. C'est un peu désagréable, comme sensation. Ça me renvoie quelques années en arrière.
– Pour chasser le stress, Daisy retrouve ses petits manies de danseuse.
– Je viens toujours m'échauffer sur scène. Je me remets en contact avec la scène, avec mon espace... Avec le show. Même la salle, parfois, quand on peut la voir avant qu'ils ferment le rideau. Je me remets dans l'élément. *Musique rythmée
– Daisy a ajusté son costume, c'est le moment d'entrer en scène. Applaudissements
– Je me suis régalée. J'ai quand même eu un trou de mémoire. Crac ! J'ai continué, et c'est revenu tout de suite après. Ça dure deux secondes.
– T'es contente ?
– Ouais.