logo Le moteur de recherche de la télé

Afghanistan : voyage au coeur de la terreur

Enquête exclusive


diffusion le lundi 14 janvier 2019 à 0h40 sur M6

– Quoi ? Tu as la veste mais pas le pantalon ?
– Mais ily a un autre problème, plus sérieux. *-Dégagez les lieux, partez immédiatement ! *Ecartez-vous ! Eloignez-vous ! *Quittez la zone !
– La police veut interdire la compétition.
– Qu'est-ce qui se passe ? Ily a un problème avec la police ?
– Oui, oui, parce que ce champ n'est pas fait pour le bouzkachi, donc ils nous interdisent de jouer ici.
– C'est Zaman, le frère cadet de Ziauddin, qui va tenter de régler le problème. La police nous interdit de filmer la discussion, et pour cause : les policiers vont lui réclamer un bakchich de 85 euros avant de finalement autoriser la partie.
– Allez, amène-le !
– Le terrain n'a aucune limite. Le seul repère : un cercle marqué à la craie dans lequel les cavaliers doivent récupérer la carcasse.
– Le cavalier doit aller jusqu'au bout, là-bas... puis tourner autour du drapeau, revenir au galop et redéposer le taurillon au milieu du cercle. Au total, une soixantaine de concurrents, réunis en 13 équipes, participent au jeu.
– Reculez. Sinon, vous allez vous faire piétiner. Allez, reculez !
– Voilà, ils vont vers le cercle.
– Pour comprendre à quoi ressemble une partie de bouzkachi, nous avons équipé Abdul Malik d'une petite caméra.
– Shamsuddin ! Mais pousse-toi ! Mais pousse-toi donc !
– La meute de cavaliers s'abat sur la carcasse. Un affrontement spectaculaire et brutal. Lancer son cheval sur l'adversaire, donner des coups de cravache... tout est permis pour s'assurer la victoire. Ce sport ancestral aurait été introduit dans les steppes d'Asie centrale par les hordes mongoles de Gengis Khan. Soudain, un cavalier réussit à s'extraire de la cohue. Pour marquer le point, il va faire le tour du terrain sans laisser tomber la carcasse ni se la faire voler par un concurrent. (ils crient) *-Le prix est une tunique en soie offerte par le Dr Ziauddin !
– Et un billet de 500 afghanis, soit 6 euros, offert par un supporter. Nouvelle partie. Abdul Malik se lance dans la mêlée... et réussit à s'emparer du taureau. Mais dans sa lutte, il ne s'aperçoit pas qu'il fonce dans la foule des spectateurs.