logo Le moteur de recherche de la télé

Afghanistan : voyage au coeur de la terreur

Enquête exclusive


diffusion le lundi 14 janvier 2019 à 0h40 sur M6

– Résultat : l'année dernière, 744 morts et plus de 1300 blessés dans la ville. Tous les Occidentaux sont devenus des cibles potentielles. Alors, les mesures de sécurité sont draconiennes. *(annonces par haut-parleur) L'ambassade de France n'échappe pas à la règle. A priori, tout semble normal. Ce matin, une petite cérémonie a même été organisée dans les locaux. L'ambassadeur décore l'un des membres du personnel.
– Jason ***, au nom du ministre des Affaires étrangères, nous vous remettons la médaille d'honneur échelon argent.
– Une médaille pour l'attitude courageuse du jeune homme lors de l'attentat subi par l'ambassade l'année dernière. (applaudissements) Petits fours et champagne, un moment de distraction pour le personnel de l'ambassade, qui n'en a pas beaucoup.
– Ouvre les yeux !
– C'est pas pour devenir une star.
– Car ici, à Kaboul, pour des raisons de sécurité, le personnel vit confiné 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 dans l'ambassade. Tous sont volontaires. (musique orientale intense) Thibault est le Premier secrétaire de l'ambassade. Il a 30 ans. C'est son premier poste dans un pays en guerre.
– La journée est terminée ?
– Oui, on va pouvoir enfin rentrer... à la maison.
– A la maison, c'est-à-dire... dans le bâtiment dans lequel vit tout le personnel. Thibaulty possède une chambre d'une dizaine de mètres carrés. Un confort sommaire, voire spartiate.
– C'est une chambre simple, avec les toilettes sur le palier. J'ai un petit frigo, mais sinon, c'est le strict minimum : un lit, une armoire, un chauffage, très important. Sinon, la particularité par rapport à une chambre... quelconque, on a bien sûr toujours le gilet pare-balles, puisqu'à tout moment, on peut être réveillé par une alarme. Si c'est une attaque en cours, on a un peu plus de temps. Si c'est une roquette, il faut surtout pas sortir parce qu'on est plus exposé à l'extérieur qu'à l'intérieur. Il faut mettre le gilet pare-balles et bien sûr s'éloigner des fenêtres. On oublie souvent que sur toutes les explosions et attaques, le premier danger vient de l'éclat des verres.