logo Le moteur de recherche de la télé

Les liaisons cathodiques

La pub et nous


diffusion le lundi 14 janvier 2019 à 1h05 sur France 5

– Enormément de partage. Et on montrait les voitures anciennes, vieilles, des 4L qu'on ne commercialisait plus, des Renault 6, Renault 16... On ne cherchait pas à montrer les nouveaux modèles, on montrait que Renault était le compagnon de la vie des gens. Ça a été un succès émotionnel, et ensuite, commercial, instantané.
– Face à Renault, le groupe privé Peugeot adopte une stratégie beaucoup plus conquérante, performante, individualiste, bref, à l'américaine.
– C'est une pub sévèrement chargée en testostérone. C'est la pub grand spectacle. Avec un pseudo James Bond qui est poursuivi par un bombardier qu'on imagine évidemment soviétique. C'est de la publicité qui montre les muscles. C'est comme l'Amérique de Reagan. On applique le reaganisme à la publicité française.
– Pendant ce temps, Citroën, le parent pauvre du groupe Peugeot... *-Visa pour la technique.
– Est englué dans une image désuète. *-La Citroën Visa est arrivée.
– Jacques Séguéla, maître d'oeuvre de la campagne publicitaire de F. Mitterrand en 81, propulse la marque dans l'ère
– J'ai dit aux créatifs : "Il faut jouer la vitesse". On avait le droit, encore, "Mettez le GTI en avant. "C'est la petite voiture "qui dépasse les grosses".
– Et même les avions de chasse. Ainsi naît l'une des idées les plus folles de l'époque : tourner sur un porte-avions.
– On ne se rend pas compte qu'on ne pourra pas avoir de porte-avions. Je me dis : "Le seul qui puisse me sauver, "c'est F. Mitterrand." On était 2 ans après la campagne, je lui ai demandé ça. Je lui montre le script, il éclate de rire... Il adorait la pub. Et il dit: "Votre pub est nulle, la voiture coule, "ça va pas faire vendre. "Elle est formidable pour la marine, "pour l'aviation, pour l'armée, vous aurez votre porte-avions."
– La réalisation est confiée à Jean Becker, un habitué de la publicité, toutjuste césarisé pour "L'Eté meurtrier".
– On m'a proposé de faire ce film, j'ai dit: "OK, ça nous amuse". Pourquoi on va acheter une Visa ? Parce qu'elle peut décoller d'un porte-avions ? C'est con. C'était un spectacle amusant, c'est tout.