logo Le moteur de recherche de la télé

Les trésors de la parfumerie française


diffusion le dimanche 13 janvier 2019 à 0h55 sur France 5

– Je vous emmène maintenant dans ces magnifiques champs de fleurs, protégés comme des trésors, depuis la Renaissance.
– On est à Grasse, En plein coeur des Alpes Maritimes. Dans le domaine Isnard, l'une des propriétés les plus anciennes et les plus typiques de cette ville, inscrite au patrimoine mondial de l'humanité. Une propriété construite en restanques, c'est-a-dire en étages, séparés par des murs de pierre, pour épouser le relief etjouer avec le soleil. Grasse, capitale mondiale de la parfumerie, depuis le 16e siècle. Ici, la mer n'est qu'à 11 km. Mais la ville s'étire à flanc de montagne sur les contreforts de l'Esterel. Les cultures s'épanouissent dans un microclimat extraordinaire.
– On est dans le merveilleux pays de Grasse. Si on revient ily a 200 ans, on retrouverait exactement la même chose, ces bastides, ces terrains, ces oliviers, ces cyprès. Un trésor qui n'appartient qu'à nous, c'est ce qui a fait la richesse de nos fleurs. Un vent, qui au mois de mai, recouvre la terre grassoise. La montagne est encore fraîche, la Méditerranée commence à chauffer et tous les soirs, vers 7h, un vent commence à se lever. Nos roses vont bénéficier pendant un mois tous les soirs, pendant 2h, de ce vent extraordinaire, qui apporte l'humidité, les nutritions et les oligo-éléments qui rendent nos roses uniques.
– L'autre trésor de ce domaine, c'est une source creusée par l'homme ily a des siècles et reliée par d'impressionnants canaux souterrains, afin que les plantes qui font la richesse de Grasse, depuis plus de 700 ans, poussent les pieds dans l'eau. La rose centifolia, qui ne fleurit qu'au mois de mai. Le jasmin grandiflorum, la star de la fin de l'été. Importé d'orient et greffé à une espèce plus résistante. Pour un parfum subtil et léger que l'on ne trouve nulle part ailleurs. La tubéreuse, elle aussi rapportée de Perse par un moine herboriste est considérée aujourd'hui comme un trésor. Mais aussi la violette, dont les parfumeurs n'utilisent que les feuilles. Les orangers bigaradiers, qui produisent l'orange amère et dont les feuilles contiennent l'essence de néroli, utilisée pour l'eau de fleur d'oranger.