logo Le moteur de recherche de la télé

Les trésors de la parfumerie française


diffusion le dimanche 13 janvier 2019 à 0h55 sur France 5

– Vendu 300 deniers la livre, c'est-à-dire une fortune, il marque le sommet de la parfumerie romaine. Il en annonce aussi la décadence. Trop cher, trop fort, trop lourd, objet de luxure, de débauche, d'ivresse, au fil des siècles, l'utilisation du parfum devient si folle, que face à de telles scènes, les intellectuels romains, puis les chrétiens, se déchaînent. C'est ainsi qu'au 4e siècle, lorsque l'Eglise prend le pouvoir dans la totalité de l'Empire, un voile noir tombe sur la parfumerie occidentale. Interdite, il faudra attendre 700 ans pour la voir réapparaître dans un endroit totalement inattendu. En plein coeur du centre-ville de Montpellier se dresse l'école de médecine, la plus ancienne de l'occident. Et son jardin botanique extraordinaire, le tout 1er planté en France à la fin du Moyen Age. 5 000 espèces de fleurs et d'aromates, cultivées uniquement dans le but de soigner. On est au 13e siècle. Comme le montre cette école de médecine étroitement collée à la cathédrale, le monde a bien changé. L'Eglise catholique contrôle tout. Notamment l'usage des plantes. Le parfum dans sa version séduction a disparu. Seuls les moines sont autorisés à utiliser des plantes austères que l'on appelle des "simples", pour porter remède.
– Le parfum a comme vocation, essentiellement, par les usages sacrés, de soigner. Les religieux confectionnent à partir de ces plantes médicinales des parfums pour soigner les malades.
– Des plantes qu'utilisent aussi les médecins de Montpellier. Strictement contrôlés par le Pape. Installés dans une ville dé commerce créée par la chrétienté pour être un carrefour ouvert sur la mer, ils sont en compétition avec une autre médecine, la médecine arabe. Puissante, découverte par les chevaliers des croisades. Car dans le monde musulman, à Cordoue ou à Tunis, on utilise des techniques de parfumerie et des matières 1res animales et végétales qu'à Montpellier, on ne connaît pas. Des produits merveilleux, rapportés par les Croisés, comme l'ambre gris, sécrété par les cachalots et ramassé sur les plages. Ou l'eau de rose.