logo Le moteur de recherche de la télé

Chris Downey : architecte visionnaire

A vous de voir


diffusion le dimanche 13 janvier 2019 à 0h30 sur France 5

– Je travaille sur des projets pour les déficients visuels, mais l'esprit est de créer une meilleure architecture, un meilleur environnement pour les voyants et les non-voyants. La plupart des gens qui deviennent aveugles n'ont pas de modèles qui pourraient les inspirer, à qui ils voudraient ressembler.
– C'est en cela que Chris est important. Il représente un exemple à suivre, dans une communauté où les membres veulent sentir qu'il est possible de vivre dans ce monde, d'exercer un métier, prendre soin d'une famille, créer de belles choses, être des humains.
– Lorsqu'il déambule en ville, Chris se prend parfois à rêver à une ville conçue pour les aveugles.
– C'est une idée un peu absurde, mais ça donnerait une ville merveilleuse, l'un de ces endroits où on a envie d'être. Si on concevait une ville pour les aveugles, on ne la concevrait pas autour des voitures. Ce serait une ville piétonne, une ville faite pour que les gens y vivent, pas seulement une ville de transit conçue poury passer, la traverser et la quitter, aller du travail à la maison. Il s'agit de faire des rues agréables, vivantes. où il se passe plein de choses, avec toutes sortes d'activités, avec des endroits pour s'asseoir, profiter, être dehors, ensemble. Il s'agit de créer des espaces : des parcs, places, terrasses, faits pour que les gens partagent cette expérience de vie en société. C'est cette vie dans les rues qui crée des villes sympas, vibrantes et accueillantes.
– Ecoles, universités, hôpitaux, transports publics, fort de son savoir-faire et de sa vision de l'architecture, Chris travaille aujourd'hui sur toutes sortes de projets.
– Je suis beaucoup plus satisfait de mon travail aujourd'hui. Chaque projet apporte une vraie valeur, quelque chose d'unique que je n'aurais jamais pu imaginer. C'est bien plus que simplement construire un bâtiment, remplir un besoin. C'est se connecter beaucoup plus avec les gens, leur façon de vivre, leur humanité, la manière dont ils interagissent avec l'architecture de la ville. C'est bien plus stimulant.
– Rosa Downey, également architecte, est fière du parcours de son époux.