logo Le moteur de recherche de la télé

Soir 3


diffusion le dimanche 13 janvier 2019 à 0h10 sur France 3

– Cet après-midi encore, la manifestation a été émaillée de heurts et de charges des forces de l'ordre. Au total, plus d'une centaine d'interpellations a eu lieu, certaines pour port d'objets potentiellement dangereux comme ces pétards ou encore cette chaîne. Pour ce 9e rassemblement des "gilets jaunes", quatre cortèges déclarés dans la capitale. Certains manifestants s'étaient donnés rendez-vous près de Bercy, à les entendre la détermination est intacte...
– Depuis le début on est là, on ne lâchera rien. Si on n'est pas là, il ne se passera rien de toute façon.
– A 14h, selon le ministère de l'Intérieur, 8.000 manifestants étaient rassemblés à Paris, deux à trois fois plus que la semaine passée au même moment. Un cortège important, pas toujours facile à canaliser pour ces "gilets jaunes" au brassard blanc, chargés d'assurer la sécurité.
– C'est compliqué, il y a du mouvement. On a beau expliquer qu'il faut être derrière, les gens ne veulent pas
– Un dispositif qui a peut-être malgré tout eu son intérêt. En dépit des tensions et de quelques dégradations observées ce soir encore, les violences à Paris aujourd'hui ont été moins importantes que les semaines précédentes.
– De par sa situation centrale, la ville de Bourges avait été choisie par plusieurs figures du mouvement comme lieu de manifestation. 6.700 personnes ont répondu à cet appel...
– Ils étaient environ 5.000 "gilets jaunes" à défiler tranquillement cet après-midi sur le boulevard entourant Bourges. Des manifestants de toutes générations venus ici pour exprimer une fois de plus les raisons de leur mécontentement.
– On est tous ensemble, on veut nos droits et vivre correctement.
– "Pas de casseurs"... Comme un leitmotiv répété par tous les manifestants.
– Sans histoires, sans débordements, pas de casse, on n'est pas là pour ça.
– Le préfet du Cher a interdit tout rassemblement dans le centre-ville, alors la tension monte d'un cran quand un groupe de "gilets jaunes" décide d'entrer dans les rues du centre historique de Bourges. C'est d'abord un face-à-face tendu entre manifestants et CRS dans les ruelles de la Vieille ville.