logo Le moteur de recherche de la télé

Spéciale Téléthon 2018

Télématin


diffusion le samedi 8 décembre 2018 à 7h00 sur France 2

– Il risque plusieurs années de prison. Retour sur la mobilisation des Gilets jaunes. Nous allons à l'Arc de Triomphe. Quelle est la situation là-bas?
– La situation est calme, pour le moment. Quelques dizaines de Gilets jaunes sont présents à proximité du rond-point de l'Etoile. Mais pour le moment, il est gardé par les forces de l'ordre qui se déploient dans les rues adjacentes. Rien à voir avec le dispositif de la semaine dernière où il y avait un barrage filtrant. Là, on opte pour la mobilité. Les équipes sont un peu partout. La circulation est coupée. Elle est fluide. On voit quelques Gilets jaunes qui marchent tranquillement. La situation est très calme. La semaine dernière, c'était vers 8h30 que la situation a commencé.
– On termine avec un coup d'oeil sur le compteur du Téléthon qui affiche plus de 4 millions d'euros. Ne manquez pas la grande fête du Téléthon ce soir sur France2, présentée par Sophie Davant et Nagui. Prochain rendez-vous de l'actualité à 7h30. Pensez à faire le 3637.
– Laurent Bignolas : On va faire grimper le compteur au-delà des 5 millions, Nous ferons un point sur les avancées médicales qui permettent de mieux diagnostiquer les maladies génétiques. Ça peut considérablement changer la vie des malades. D'abord, la revue de presse. Petit clin d'oeil musical aux "Dossiers de l'écran". Est-ce que la France retient son souffle?
– Patrice Romedenne : Samedi jaune ou noir. C'est l'alternative du jour. C'est en ces termes que La Voix du Nord aborde ce samedi 8 décembre 2018, dont il faut croire qu'il constitue un tournant de notre histoire contemporaine, et sans nul doute, le tournant du quinquennat d'Emmanuel Macron. L'acte 4 semble mobiliser autant que les précédents sur l'ensemble du territoire. Aucune une de la presse régionale ne fait l'impasse sur le sujet. Noir, on est enclin à croire que le samedi le sera. Pas moins de 89 000 policiers mobilisés sur le territoire. Il confesse que ces 3 dernières semaines ont fait naître un "monstre qui a échappé à ses géniteurs". Un monstre source de désordre public, pour reprendre le titre de l'article dans le Figaro.