logo Le moteur de recherche de la télé

La drépanocytose, la douleur en héritage


diffusion le samedi 8 décembre 2018 à 6h00 sur France 2

– J'ai contribué au lancement du centre hospitalier Monkolé, qui est devenu le centre hospitalier mère-enfant. Parce que les mères et les enfants sont ceux qui sont victimes de la mortalité et de la morbidité la plus sévère dans notre pays. Voilà, on va t'ausculter.
– Ah, bravo !
– Très bien ! La langue dehors. Bravo !J'ai même vu l'estomac ! Ça va. Très bien. Tu veux rentrer chez toi à la maison ? La drépanocytose, c'est une maladie qui est apparue il y a des dizaines de milliers d'années, il semble à la suite d'un conflit qu'il y avait entre le parasite responsable de la malaria, le plasmodium, et les cellules qui fournissent l'hémoglobine à ce parasite, les globules rouges. D'ailleurs, quand on voit la distribution géographique de la drépanocytose, elle coïncide exactement avec la distribution de la malaria. En Afrique, les 2 grands pays pourvoyeurs de sujets drépanocytaires sont le Nigéria et la République démocratique du Congo. Mais dans le monde, c'est l'Inde.
– La drépanocytose n'est pas restée confinée en Afrique et en Inde. Elle s'est disséminée à travers les migrations. Elle a atteint le bassin méditerranéen, puis, avec la traite négrière entre les 16e et 19e siècles, le gène est parti du continent africain vers les Amériques. Le flux migratoire s'amplifiant au siècle suivant, la drépanocytose s'est répandue sur tous les continents. On fraPPe-
– C'est Némy.
– Némy ! Némy !
– Bonjour. Némy, tu ne me dis même pas bonjour ?
– Ah, quand même ! Comment ça va ?
– Ça va bien.
– Tu es venu avec maman ?
– Il faut répondre.
– Oui.
– Dis-moi pourquoi
– Parce que... je suis malade.
– Tu as quelle maladie ? C'est un nom compliqué. Tu connais le nom drépanocytose ?
– A force de toujours faire des crises, qu'on a cherché à l'examiner pour savoir la source de la maladie. C'est ainsi qu'on nous a dit qu'il était anémique.
– Némy, son diagnostic a été fait à la suite de complications. Il a déjà été transfusé 2 fois, et il avait été traité pour une tuberculose, parce qu'il a fait des infections à répétition, des fièvres et tout, et c'est à la suite de ces épisodes qu'il est passé au centre hospitalier Monkolé, où on lui a fait le diagnostic de la drépanocytose.