logo Le moteur de recherche de la télé

Policiers bretons : les brigades de terrain en action !

Enquête d'action


diffusion le samedi 8 décembre 2018 à 0h00 sur W9

– Vous êtes naïves, en fait. Aucune des 2 n'est connue des services de police ? Vous habitez où ?
– A QUIMPER.
– On va vous placer en garde à vue, toutes les 2...
– Ben pour vol, quoi. Y a d'autres questions, comme ça ? "Pourquoi?" Ça s'appelle comment, ça ? Le vol est passible...
– Vous avez pas l'air de comprendre. Vous vous dites : "on est dans un magasin, c'est une démarche, du maquillage, c'est rigolo.... Ça reste du vol. Que vous voliez du maquillage ou une voiture, ça reste du vol. On est d'accord ? En comparaison extrême des choses, pour comprendre.
– Oui, oui. Ça vous viendrait à l'idée de casser une vitre et de voler la voiture ? Non ? C'est la même chose.
– Vous voulez faire quoi plus tard ?
– Infirmière, ils consultent le casierjudiciaire. Pour entrer dans la fonction publique, les casiers judiciaires sont... sont interrogés, pour savoir si la jeune fille... comme le domaine médical peut être un domaine sensible, savoir si elle est pas connue Vous ressortirez demain matin.
– C'est le principe d'un garde à vue.
– Oh, putain !
– Faut assumer les conséquences. Quand on fait un acte délictuel comme celui-là, c'est délictuel, au niveau du code pénal. Vous le savez, vous le faites en connaissance de cause.
– Vous faites du droit, vous savez comment ça se passe. Voler, c'est puni d'une peine d'emprisonnement et d'amende. La garde à vue, c'est dans le commissariat que ça se passe, dans les geôles dégueulasses que vous voyez à la télé. C'est la même chose. D'accord ?
– Oui, quand même, on n'est pas des bourreaux. Ella a des questions terre-à-terre. Bon, les filles, on va avancer par là.
– Ouais.
– Les jeunes filles tombent des nues en découvrant que le vol peut conduire à la prison. Elles ne font pas les fières quand elles sortent du magasin, encadrées par les 2 policiers, sous les yeux de leurs copains. En fait, les 2 copines viennent d'avoir 18 ans. La police n'a pas à prévenir leurs parents. Responsables de leurs actes, elles peuvent passer 24 heures en garde-à-vue.
– C'est bon, vous pouvez sortir.
– C'est la première fois qu'elles ont affaire aux forces de l'ordre.