logo Le moteur de recherche de la télé

Policiers bretons : les brigades de terrain en action !

Enquête d'action


diffusion le samedi 8 décembre 2018 à 0h00 sur W9

– Oh, je pense. On va vérifier ça.
– C'est qui qu'a la pièce ? Tiens, donne-moi son identité. Je le passe au fichier.
– Vous êtes connu, un peu.
– Outrage à personne...
– Pourtant, on a été corrects, avec toi. 'NOH. pourquoi ?
– Pourquoi on fait ça ?
– Sûrement, ouais.
– L'homme continue de défier les policiers, mais Greg garde son flegme.
– Ça aurait pu bien se passer, je pense.
– On voit ça.
– Vu son comportement, l'homme est manifestement en état d'ivresse. Pour le confirmer, les policiers vont mesurer son taux d'alcool dans le sang.
– 5o.
– Pour l'obtenir, il faut multiplier par 2 le résultat affiché sur cette machine. Il n'est que 14 heures et l'homme a déjà 3 g d'alcool dans le sang, 11 fois le taux légal.
– On y est pour quelque chose ?
– Ça n'empêche que ça pose un problème.
– Asseyez-vous. Le policier soupire.
– On a la tronche d'être violents et alcooliques.
– Dès le matin ?
– Il est en garde à vue pour les violences, la rébellion. Et maintenant, il va être placé en geôle, le temps de son audition et de la sanction qui suivra l'audition.
– Il peut être auditionné alors qu'il a 3 g...
– Justement, va falloir qu'il dégrise un peu, de façon à ce qu'il retrouve ses esprits et qu'il puisse donner sa version des faits.
– L'homme écopera d'une amende de 300 euros pour outrage et rébellion, assortie d'une obligation de se soigner contre l'alcoolisme. Pour protéger sa compagne, une mesure d'éloignement a été prononcée. La procédure est à peine terminée que Greg et ses collègues sont déjà appelés sur une autre affaire.
– Nous allons au magasin Monoprix pour 2 mineurs interpellés
– Un vol à l'étalage, le motif ne surprend guère les policiers.
– Monoprix nous appelle régulièrement pour vol à l'étalage.
– En un an, ces vols ont augmenté de 15 % dans la région. Les grandes enseignes ont fait appel à dés sociétés dé sécurité privées pour endiguer ces larcins. Aujourd'hui, 2 jeunes filles ont été surprises à dérober une importante quantité de cosmétiques. Ily en a pour plus de 400 euros. C'est le vigile qui a appelé la police.
– Qu'est-ce que vous vouliez faire avec autant de marchandises ?