logo Le moteur de recherche de la télé

Policiers bretons : les brigades de terrain en action !

Enquête d'action


diffusion le samedi 8 décembre 2018 à 0h00 sur W9

– C'est pas la première fois.
– Avec la recrudescence des véhicules dérobés, il se pourrait aussi que le motard soit un voleur. Dans ce cas, il pourrait de nouveau tenter de s'enfuir.
– C'est ce qui a l'air de s'être passé. Ils ont fait tout droit, là-bas ?
– Entre-temps, Kevin a reçu un tuyau. Une bande se servirait d'un bâtiment désaffecté pour tester ses motos. Effectivement, le groupe est là et le policier y reconnaît le suspect. (Musique de tension)
– Attends, attends, attends !
– Comme le craignait Kevin, il détale à la vue de la voiture de police. Mais cette fois, le suspect ne leur échappera pas car la voie qu'il a empruntée est sans issue. Le jeune homme va essayer de s'enfuir en traversant cette pelouse. Malheureusement pour lui, il n'a pas vu qu'ily avait un talus.
– C'est bon, c'est bon.
– Par chance, il ne semble pas blessé. Récidiviste et fuyard, le jeune homme est interpellé manu militari.
– Refus d'obtempérer. Vas-y, menotte-le. On procède à son menottage. On le connaît, Je vous rends compte dans 2 minutes.
– Vu les risques pris par le suspect, Kevin veut vérifier que sa moto n'est pas volée.
– Ici, on est où ? On va regarder si elle est pas volée. Ca, on va voir. Là, tu te plantes, tu te tues, on fait comment?
– Le jeune tente de se justifier.
– Ça justifie un refus d'obtempérer ?
– Surtout que tu m'as déjà fait ça. J'étais en Scénic.
– Si, si. Tu t'es retourné et tu m'as fait un joli geste.
– Non, non, tu étais conducteur.
– Comme j'ai annoncé, suite à un refus d'obtempérer, on aurait besoin de la fourrière pour mettre le véhicule.
– Si la moto n'est pas volée, elle n'est pas assurée. D'où les délits de fuite de ce motard. Il va être conduit au commissariat.
– Il faut savoir leur montrer que force reste à la loi.
– Le jeune homme a beau avoir eu des démêlés avec les forces de l'ordre, il est encore mineur. Alors sa mère devra venir le chercher au commissariat pour répondre de ses actes. A Morlaix, c'est un personnage que connaissent bien les policiers de la BSU qui va devoir répondre à leurs questions. Souvenez-vous, l'homme est suspecté de vol, de recel et d'usurpation d'identité.