logo Le moteur de recherche de la télé

Policiers bretons : les brigades de terrain en action !

Enquête d'action


diffusion le samedi 8 décembre 2018 à 0h00 sur W9

– Il s'agirait d'un semi grossiste dont la clientèle s'étendrait jusqu'à Quimper, à une centaine de kilomètres de là. A cause de l'ampleur du trafic, les policiers de cette ville associent répression et prévention. Kevin, le responsable du groupement de sécurité de proximité, multiplie les patrouilles et les contrôles. Notamment aux alentours de lycée comme celui-ci. Le policier connaît les lieux qu'affectionnent les jeunes consommateurs.
– Messieurs, bonjour. Contrôle de police. Vous pouvez me montrer ce que vous avez dans la poche ?
– Laissez-le là, pour l'instant.
– Le petit groupe était en train de fumer du cannabis. Dans leur poche, de quoi subvenir à leur consommation. Ce sont des habitués.
– Sortez tout ce que vous avez dans les poches. Je vais m'assurer que j'ai tout. Vous êtes connu de nos services ?
– Oui.
– Pour la détention et la consommation de cette drogue, ce récidiviste pourrait encourirjusqu'à 3 mois de prison et 5 000 euros d'amende.
– Le joint, vous allez l'écraser généreusement.
– Mais cette fois, il en sera quitte pour se débarrasser de ses grammes d'herbe.
– Je vous invite à faire attention. On patrouille régulièrement ici. Je fais cadeau une fois, quand il en a un peu comme ça. Par contre, la prochaine fois, vous passerez pas au travers. Il y a autre chose à faire que de fumer un pétard. Allez, bonne fin de journée.
– Surveiller de près les consommateurs, c'est pour Kevin le meilleur moyen de mettre un frein au trafic. Il laisse aux hommes des stups la mission de pourchasser les dealers.
– Ces jeunes, c'est des scolaires... Je pense qu'il est encore possible de faire un peu de prévention en plus de ce qu'on doit leur dire à l'école. Maintenant, on a un rôle de prévention. Bon, là, c'est ce que j'ai fait.
– Ce qui préoccupe Kevin, c'est qu'ici, les jeunes se mettent souvent en danger. Et pas seulement avec la drogue. Sur la route, les refus d'obtempérer se multiplient. Et notamment de la part des deux-roues.
– On recherche un cyclomoteur qui m'a déjà fait un refus d'obtempérer. Bon, je l'avais formellement identifié.